Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Paris : -0,8%, victime d'arbitrages au profit des indices US?
Cercle Finance24/09/2020 à 19:24

(CercleFinance.com) - Ce fut une séance en forme de séquence porte de saloon avec une perte initiale supérieure à -1%, avant de tout reprendre et de passer marginalement dans le vert entre 13 et 14H, mais une heure de la clôture, le CAC perdait de nouveau -1,1% (vers 4.750) et un repli un peu moins lourd de -0,82% ne permet pas de préserver le support des 4.790.

L'Euro-Stoxx50 chute de -0,65% à 3.160, la pire performance se situant hors zone Euro, à Londres avec -1,3% sur le FT-100.

Outre-Atlantique, Wall Street renverse complètement la vapeur : en repli de -0,3% vers 16H30, les indices US s'inscrivent résolument dans le vert à mi-séance avec un Dow Jones qui vient de doubler ses gains en 1 heures à +1,1%, avec un S&P500 à +1% et un Nasdaq à +1,2%.

James Bullard (patron 'ultra-colombe' de la FED de Saint Louis) vient d'affirmer que l'économie américaine est sur la trajectoire d'un retour au rythme de croissance initial d'ici la fin de l'année (une façon d'accréditer le scénario de la reprise en 'V').

Le fait que les places européennes aient clôturé sur une note de franche lourdeur peut sembler anachronique -vu les scores affichés par les indices US- mais il ne faut pas perdre de vue cette mécanique des fluides bien rôdée : se refaire du cash en Europe pour défendre les supports à Wall Street.

Le trou d'air de la veuille a fait beaucoup de dégâts puisqu'au-delà de scores fleuves à la baisse, le Nasdaq (-3%) et le S&P 500 (-2,4%) ont enfoncé d'importants supports à moyen terme... qui pourraient être 'sauvés' ce soir.

Wall Street avait brièvement salué vers 16H l'envolée des ventes de maisons neuves au mois d'août: +4,8% au lieu de -0,8% anticipé.

Le cumul des achats de maisons s'inscrit au-delà de la barre symbolique du million d'unités en rythme annuel (à 1,01 million), un record qui datait de 14 ans, au sommet de la bulle des 'subprime' à l'été 2006.

Déception en revanche avec les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage qui remontent vers 870.000 selon les chiffres du Département américain du Travail (contre 866.000 la semaine précédente) alors que le consensus n'anticipait que 840.000 inscriptions.

La moyenne mobile sur quatre semaines a reculé de 35.250 par rapport à la semaine précédente, à 878.250... le nombre de chômeurs indemnisés se maintenant au-delà des 12,5 millions.

En Europe, on avait pris ce matin connaissance de la publication de l'indice allemand du climat des affaires Ifo. Le climat des affaires en Allemagne a progressé en septembre pour le cinquième mois consécutif, confirmant la bonne résistance de la première économie de la zone euro face à la crise sanitaire actuelle.

L'indice Ifo - calculé sur la base d'une enquête réalisée auprès d'environ 9.000 entreprises - a atteint 93,4 points ce mois-ci contre 92,5 points au mois d'août.

'Dans l'ensemble, l'Allemagne a mieux surmonté que ses voisins la crise sanitaire et la crise économique', rappelle-t-on chez Oddo BHF.

'Dans le secteur-phare que représente l'automobile, la production reste toutefois encore bien au-dessous de la normale', rappelle la banque privée franco-allemande.

Côté FOREX, le Dollar termine stable face à l'Euro vers 1,1660/, après un zénith vers 1,1625... et cette fermeté plombe l'or qui chute de -1,35% vers 1.850$/Oz.

Du coté des valeurs, le secteur aéronautique figure en nette baisse avec Airbus et Safran à -3,4%.

Total (-2%) prévoit de transformer sa raffinerie de Grandpuits (Seine-et-Marne) en une plateforme zéro pétrole de biocarburants et bioplastiques. Cette transformation est réalisée dans le cadre de la stratégie du groupe visant la neutralité carbone.

Suez (-4,5%) indique que son conseil d'administration a décidé qu'une fondation, administrée par une majorité de représentants ou d'anciens représentants du corps social du groupe, aura pour mission de préserver l'intégrité de l'activité eau France au sein du groupe.

Pour les quatre années à venir et sauf décision contraire du conseil d'administration de Suez, Suez Eau France, comme ses actifs, sera inaliénable à défaut d'accord préalable de ses actionnaires sous certaines conditions, dont celui de la fondation.

Malgré le pic de la saison estivale, Air France-KLM (-6,8% pour un nouveau plancher historique proche de 3E) a subi une ' dégradation notable depuis la fin du mois d'août ', estime Oddo qui évoque aussi la faible visibilité sur la saison hivernale.

En raison de la très forte volatilité à court terme, Oddo maintient finalement sa recommandation neutre et abaisse son objectif de cours à 4 euros (contre 4,2 précédemment), soit 1E (ou 25%) de plus que le cours du jour.

Crédit Suisse relève son objectif de cours sur LVMH (+0,4%) et relève son objectif de cours à 450 euros (au lieu de 425 E

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer