Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Ouragan-St.Croix, Porto Rico menacés, deux morts à la Guadeloupe

Reuters20/09/2017 à 06:24
    * Des pointes de vent de 280 km/h actuellement 
    * Maria est le 7e ouragan de la saison dans l'Atlantique 
    * Le gouverneur de Porto Rico appelle la population à gagner 
les abris 
 
 (Actualisé avec position de l'ouragan, point sur les îles 
Vierges, Porto Rico et Saint-Martin) 
    par Alvin Baez et Robin Respaut 
    SAN JUAN, Porto Rico, 20 septembre (Reuters) - Maria, le 
second ouragan de très forte puissance à balayer les Antilles ce 
mois-ci, a fait deux morts à la Guadeloupe, des disparus à La 
Désirade et s'abat désormais sur les îles Vierges avant de 
menacer Porto Rico. 
    Il n'est plus qu'à 35 km au sud-est de St.Croix, aux îles 
Vierges, a indiqué le Centre américain des ouragans (NHC) dans 
son dernier état de la situation. L'île de St.Croix compte 
55.000 habitants à l'année, soit la moitié environ de la 
population des îles Vierges.  
    Les îles françaises de Saint Barthélémy et de Saint Martin 
ont été épargnées par l'oeil de l'ouragan, situé désormais à 
environ 200 km des territoires, selon le dernier bulletin de 
Météo France.  
    Les deux territoires ont été balayés par des vents entre 80 
et 100 km/h, avec des rafales de 100 à 130 km/h, soit bien moins 
que la puissance destructrice de l'ouragan Irma la semaine 
dernière.  
    A Saint-Martin, où près d'un tiers des bâtiments de la 
moitié néerlandaise de l'île ont été détruits par Irma, 
l'aéroport et le port étaient fermés à l'approche de Maria. 
    Le NHC parle d'un ouragan "extrêmement dangereux" et 
"potentiellement catastrophique", toujours dans la catégorie 5, 
maximale, avec des vents à 280 km/h.  
    A Porto Rico, où l'ouragan est attendu mercredi, le 
gouverneur Ricardo Rossello a appelé la population à gagner les 
abris, qui ont une capacité de près de 70.000 personnes. Le NHC 
a dit s'attendre à des précipitations de l'ordre de 640 mm sur 
certains secteurs de l'île. 
    La Guadeloupe et la Martinique, les deux îles des Antilles 
françaises, ont été placées en alerte violette cyclonique à 
l'approche de Maria, qui n'était encore qu'une simple tempête 
tropicale il y a deux jours mais s'est transformée en ouragan 
d'une puissance identique à celle d'Irma, qui a dévasté au début 
du mois les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy. 
    Septième ouragan de la saison (et quatrième ouragan majeur) 
dans l'Atlantique, Maria a longé lundi soir (heure de Paris) les 
côtes antillaises en remontant du Sud vers le Nord.     
    LA MARTINIQUE AFFECTÉE 
    La ministre française des Outre-mer, Annick Girardin, a fait 
état mercredi matin depuis la Guadeloupe de deux décès liés au 
cyclone, selon un bilan encore provisoire.  
    "Basse-Terre, ici en Guadeloupe, a été largement touchée, il 
y a des dégâts importants" liés aux vents et aux inondations, a 
précisé la ministre, ajoutant toutefois qu'ils étaient sans 
commune mesure avec ceux causés par l'ouragan Irma sur l'île de 
Saint-Martin. 
    "Ça n'a rien à voir. Les dégâts de Saint-Martin étaient 
beaucoup plus importants", a-t-elle déclaré sur France Info.  
    Un homme a été tué par la chute d'un arbre en Guadeloupe et 
deux personnes étaient portées disparues après le naufrage d'un 
bateau au large de la Désirade, a annoncé la préfecture. 
    Près de 80.000 personnes étaient privées d'électricité et 
25% des clients de téléphonie fixe n'y avaient plus accès selon 
la préfecture.  
    L'oeil du cyclone est passé à environ 50 km de la 
Martinique, où vents violents et pluies torrentielles ont 
provoqué des coupures d'électricité. 
    L'ouragan a ensuite frappé de plein fouet la Dominique, où 
les météorologues redoutent des dégâts bien plus considérables 
qu'à la Martinique car l'oeil du cyclone et son mur de vent 
dévastateur sont passés directement au-dessus de l'île. 
    L'ancienne colonie anglaise et ses 72.000 habitants étaient 
pratiquement coupés du monde en milieu de nuit. Le Premier 
ministre, Roosevelt Skerrit, a dit sur Facebook que le toit de 
sa maison s'était envolé. 
    "Honnêtement, je ne suis pas préoccupé à l'heure actuelle 
par les dégâts physiques parce que c'est si dévastateur (...) en 
fait ça défie l'imagination", a-t-il dit. 
    Annick Girardin a annoncé qu'une aide de la France allait 
être libérée pour le territoire indépendant. 
    Le passage dévastateur d'Irma, l'un des plus puissants 
ouragans jamais enregistrés dans l'océan Atlantique, a fait au 
moins 84 morts et infligé des dégâts matériels considérables 
dans les Antilles et aux Etats-Unis, surtout en Floride. 
 
    <^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^ 
OURAGANS ANTILLES IMG    http://reut.rs/2jGhm89 
    ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^> 
 (Ricardo Ortiz, Pierre Sérisier, Tangi Salaün, Gilles 
Trequesser, Sophie Louet, Eric Faye et Julie Carriat pour le 
service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.