Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Osram ne discute plus avec des investisseurs chinois

Reuters 08/02/2017 à 11:52

OSRAM NE DISCUTE PLUS AVEC DES INVESTISSEURS CHINOIS

FRANCFORT (Reuters) - Le spécialiste allemand de l'éclairage Osram, convoité un temps par un fabricant chinois de semi-conducteurs associé à un fonds de capital-investissement, ne discute plus avec aucun investisseur chinois, a déclaré mercredi son président du directoire.

Sanan Optoelectronics et GSR Go Scale Capital Advisors ont tenté de lancer une OPA sur la totalité d'Osram avant d'y renoncer en raison de l'opposition que suscitent en Allemagne les visées des entreprises chinoises, avaient dit à Reuters deux sources proches du dossier en décembre.

"Nous sommes toujours à la recherche d'investisseurs. Si vous m'interrogez spécifiquement sur le cas des investisseurs chinois, il n'y a actuellement aucune discussion", a dit à la presse Olaf Berlien lors de la présentation des résultats du premier trimestre de l'exercice décalé du groupe.

Une source avait dit à Reuters que les acquéreurs chinois pourraient se contenter d'une participation de moins de 25% dans Osram. L'ancienne maison mère d'Osram, Siemens, détient toujours 17,5% de la société.

Osram a publié un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes grâce à une forte demande de l'industrie automobile et pour des composants LED, une activité stratégique sur laquelle la société mise pour son avenir.

Le bénéfice ajusté avant intérêts, impôts et amortissements (Ebita) a augmenté de 4% pour s'établir à 132 millions d'euros au cours du trimestre clos fin décembre. Les analystes interrogés par Reuters attendaient en moyenne 127 millions d'euros.

Selon Osram, la construction de sa nouvelle usine de LED (diodes électroluminescentes) d'un milliard d'euros en Malaisie avance conformément aux prévisions et le groupe s'attend toujours à se séparer de ses activités traditionnelles d'éclairage au cours de l'actuel exercice fiscal.

"Notre stratégie fonctionne, nous sommes sur la bonne voie", s'est défendu Olaf Berlien après avoir essuyé de nombreuses critiques concernant sa décision d'investir massivement dans cette usine malaisienne censée produire des puces LED à tarif compétitif.

Le chiffre d'affaires du premier trimestre, sur une base comparable, a progressé de 8% à 991 millions d'euros, conformément aux attentes, grâce à une croissance de 15% de la division de composants LED Opto Semiconductors. Cette division a tiré profit d'une forte demande de LED infrarouges utilisés notamment dans les scanners rétiniens et les systèmes d'aide à la conduite.

Osram a confirmé ses prévisions pour l'ensemble de l'année d'une croissance de 5-7% du chiffre d'affaires, d'une marge bénéficiaire ajustée (Ebitda) d'au moins 16% (après 18% au premier trimestre) et d'un dividende stable à au moins 1,00 euro par action.

(Georgina Prodhan; Claude Chendjou pour le service français, édité par Véronique Tison)

Valeurs associées

+0.11%

Mes listes

valeur

dernier

var.

1.23 -10.87%
0.56 0.00%
6 -1.64%
2.05 0.00%
0.452 -1.20%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.