Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Orange lance une OPA à 3,4 mds sur l'espagnol Jazztel

Reuters16/09/2014 à 19:14

* Offre amicale sur 100% de Jazztel, à 13 euros par action * Orange prévoit de réaliser 1,3 milliard de synergies * Rachat financé par de la dette et une augmentation de capital * L'opération devrait être achevée à la mi-2015 * L'action Orange cède 2%, Jazztel bondit à Madrid (Actualisé avec source sur le vote du conseil d'administration) par Gwénaëlle Barzic et Leila Abboud et Julien Toyer PARIS/MADRID, 16 septembre (Reuters) - Orange ORAN.PA va lancer une offre publique d'achat sur l'opérateur télécoms espagnol Jazztel JAZ.MC valorisant ce dernier à 3,4 milliards d'euros, en vue de renforcer sa présence dans un pays où il contrôle déjà le numéro trois du mobile. Orange a annoncé lundi soir qu'il proposerait 13 euros par action pour acquérir la totalité de Jazztel, ce qui représente selon lui une prime de 34% par rapport au cours moyen pondéré de l'opérateur fixe sur les 30 derniers jours. L'acquisition, qui devrait être réalisée au premier semestre 2015, sera financée par l'émission d'obligations hybrides et une augmentation de capital qui pourra atteindre deux milliards d'euros en fonction de la quantité de titres apportés. La transaction, grâce à laquelle Orange espère réaliser 1,3 milliard d'euros de synergies, bénéficie du soutien de l'actionnaire de référence de Jazztel Leopoldo Fernandez Pujals, qui s'est engagé à apporter ses 14,5% du capital à l'offre. Pour aboutir, celle-ci doit recevoir l'aval des détenteurs représentant plus de 50% du capital, sans compter les titres déjà promis à l'offre. A Madrid, l'action Jazztel gagne 6,2% à 12,79 euros à 16h15. A Paris, Orange cède 1,8% à 11,23 euros, les investisseurs réagissant au projet d'augmentation de capital annoncé pour financer l'OPA. OBJECTIFS FINANCIERS RÉAFFIRMÉS Avec environ 10% du chiffre d'affaires global, l'Espagne constitue le deuxième marché de l'opérateur historique français qui est parvenu à y gagner des parts de marché et à améliorer sa rentabilité en dépit d'une concurrence soutenue. En mettant la main sur le réseau fixe de Jazztel, Orange pourra proposer des offres convergentes fixe-mobile et répondre à son concurrent direct Vodafone VOD.L qui a acheté au printemps le câblo-opérateur Ono. Elle permettra par ailleurs au numéro un français des télécoms d'accélérer le déploiement du très haut débit fixe en Espagne. La nouvelle entité sera numéro deux sur le marché du fixe et numéro trois dans le mobile juste derrière Vodafone-Ono qu'elle ambitionne de détrôner, a expliqué le PDG d'Orange Stéphane Richard. Le conseil d'administration d'Orange s'est prononcé par 13 voix contre 2 en faveur de l'acquisition, selon une source proche du dossier, les représentants du personnel votant contre en raison du prix élevé et de la suppression potentielle de quelque 400 emplois. L'opération n'affectera pas les ratios financiers d'Orange, qui a réaffirmé ses objectifs financiers, et ne devrait pas rencontrer d'obstacle majeur devant les autorités de concurrence, a-t-il aussi estimé. Elle sera relutive d'ici 2017 sur les résultats du groupe, qui entend minimiser l'impact dilutif de l'augmentation de capital prévue, qui lui permettra cependant de respecter son objectif d'une dette nette qui n'excède pas deux fois son bénéfice d'exploitation d'ici la fin de l'année. Si l'augmentation de capital atteint les deux milliards d'euros, le maximum annoncé, elle représentera pour les actionnaires une dilution de 6,7% de la valeur de l'action, selon Raymond James. "Nous ne voulons prendre aucun risque (vis-à-vis des agences de notation) ou mettre sous pression notre capacité à investir dans les réseaux de fibre optique à très haut débit en France", a expliqué le directeur financier d'Orange, Ramon Hernandez. Moody's et Fitch ont placé la note de crédit d'Orange sous perspective négative en janvier en raison de la baisse de profitabilité du groupe sur son marché domestique. Orange avait déjà envisagé cette année de faire une offre sur Jazztel mais avait buté sur des désaccords concernant le prix et car Leopoldo Fernandez Pujals voulait un paiement en numéraire, a indiqué la source interrogée par Reuters. Orange, a-t-elle ajouté, avait initialement proposé de fusionner sa filiale espagnole et Jazztel dans une structure qui aurait ensuite fait appel au marché, mais l'actionnaire principal de Jazztel avait rejeté cette idée. PLUS BESOIN D'ACHETER YOIGO Tout en reconnaissant l'intérêt stratégique de l'acquisition de Jazztel, certains analystes s'interrogent sur son prix. Orange a indiqué qu'elle valorisait Jazztel à 8,6 fois l'Ebitda attendu en 2015 après économies de coûts. Stéphane Beyazian, chez Raymond James, calcule que l'opérateur français paye sa cible 15 fois l'Ebitda 2014 et 12 fois l'Ebitda 2015 avant économies de coûts, à comparer à des multiples d'acquisition entre 8 et 9 fois dans le secteur. L'OPA signifie aussi que ni Jazztel ni Orange ne donneront suite à un projet d'acquisition de Yoigo, le plus petit acteur espagnol du mobile, filiale de TeliaSonera TLSN.ST pour lequel ils avaient montré de l'intérêt. "Aujourd'hui, nous n'avons plus besoin d'acheter Yoigo et nous nous concentrerons sur la combinaison d'Orange et Jazztel", a dit Stéphane Richard aux analystes. "Mais nous sommes favorables à la consolidation en général et si nous pouvons y jouer un rôle plus tard, nous y réfléchirons." Orange, a-t-il aussi indiqué, n'a plus besoin de réaliser d'opérations de fusion-acquisition dans ses zones géographiques pour poursuivre la convergence des téléphonies fixe et mobile. "Nous pensons que nous sommes bien positionnés sur la plupart de nos marchés et que nous n'avons plus besoin de M&A ; l'Espagne était un cas à part", a-t-il dit. * Le communiqué d'Orange : http://oran.ge/1yaTqKz * BREAKINGVIEWS-Orange purchase of Jazztel is pricey but necessary ID:nL6N0RH1RL (Avec la contribution de Dominique Rodriguez, édité par Jean-Michel Bélot)

Valeurs associées

Mes listes

valeur

dernier

var.

1327.77 -0.07%
1.173 -0.01%
16.88 -0.30%
9.416 +0.10%
120.94 -0.07%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.