Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Orange étudierait le rachat de l'opérateur d'infrastructures TDF-L'Express
information fournie par Reuters11/05/2021 à 13:56

PARIS, 11 mai - Orange ORAN.PA envisage de racheter l'opérateur d'infrastructures TDF afin de renforcer et valoriser TOTEM, son entreprise dédié à la gestion de ses infrastructures mobiles, rapporte mardi l'Express sur son site internet https://lexpansion.lexpress.fr/high-tech/orange-etudie-un-rachat-du-diffuseur-tdf_2150561.html.

L'opération nommée "projet First" d'après l'hebdomadaire permettrait à Orange de "renforcer sa présence en France et de faire remonter son cours de Bourse, très bas depuis plusieurs années".

Selon un rapport interne de 2019 réalisé par le cabinet Sextant que l'Express dit avoir consulté, TDF serait valorisé 5,9 milliards d'euros, "soit un peu plus de quatorze fois l'excédent brut d'exploitation".

Interrogé par Reuters, Orange n'a pas souhaité commenter cette information mais précise que TOTEM a "un double objectif de croissance à la fois organique et inorganique" et que, "dans un paysage européen qui évolue très vite, toute opportunité qui concoure à cet objectif sera examinée attentivement."

Orange a annoncé en février le lancement très attendu de cette "TowerCo" dédiée à l'exploitation, dans un premier temps, de 25.500 tours en France et en Espagne, avec l'espoir de capitaliser sur ces actifs fortement valorisés.

Si l'opération devait aboutir, TDF reviendrait dans le giron d'Orange, anciennement France Télécom, qui s'en est désengagé en 2002 pour réduire sa dette.

TDF, qui revendique sur son site 2.300 clients et la gestion de 19.000 sites, est détenue depuis 2014 par les fonds Brookfield Infrastructure, actionnaire majoritaire avec 45% du capital, le trio composé de PSP Investments, APG Asset Management et Arcus et enfin Predica.

L'Express rappelle qu'en 2019, les fonds Brookfield et PSP avait essayé de céder leur participation mais qu'en l'absence d'offre jugée suffisamment élevée, l'opération n'avait pas abouti.

Plusieurs opérateurs télécoms européens ont mis en place des initiatives afin d'éventuellement céder leurs actifs d'infrastructures, qui suscitent un vif intérêt de la part d'investisseurs comme le fonds américain KKR KKR.N ou l'espagnol Cellnex CLNX.MC en vue du déploiement de la technologie 5G.

(Laetitia Volga avec Mathieu Rosemain, édité par Blandine Hénault)

Valeurs associées

Euronext Paris -0.89%
Sibe -1.18%
NYSE -2.49%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.