Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Orange Belgium a obtenu la quantité maximale de spectre 5G disponible
information fournie par AOF21/06/2022 à 10:03

(AOF) - Orange Belgium a obtenu la quantité maximale de spectre 5G disponible lors de la vente aux enchères, " ce qui lui permet de fournir une couverture et une capacité exceptionnelles pour ses futurs services 5G ". En outre, l'opérateur télécoms a annoncé l'abandon progressif des services 3G à partir de la mi-2023. Au cours des prochaines étapes de la vente aux enchères, le positionnement exact des bandes de fréquences obtenues devra encore être défini. Après cette phase, une vente aux enchères supplémentaire aura lieu pour la bande 1400 MHz.

Stefan Slavnicu, Chief Network Officer d'Orange Belgium, en charge du projet, a déclaré : "En abandonnant progressivement la technologie 3G, nous nous débarrassons d'équipements obsolètes dont la maintenance consomme beaucoup d'électricité, d'espace et d'énergie humaine. Les données 3G représentent aujourd'hui moins de 2% du trafic total de données sur le réseau. Grâce à cette évolution, nous aurons des réseaux pilotés par logiciels, résilients et automatisés, prêts pour les évolutions futures. "

AOF - EN SAVOIR PLUS

Points clés

- Opérateur télécom né en 1991 numéro 1 en Europe desservant près de 260 millions de clients dont 47 millions de foyers haut débit fixe et 214 millions d’abonnés mobile ;

- Activité de 45,5 Mds€, structurée en 6 grandes branches : la France pour 44 %, l’Europe (Espagne, Belgique, Luxembourg, Moldavie, Pologne, Roumanie et Slovaquie) pour 25 %, l’Afrique-Moyen-Orient pour 14 %, les services aux entreprises pour 18 % puis les opérateurs internationaux et services partagés ainsi que les services financiers mobiles (Orange Bank) ;

- Modèle économique fondé sur 3 piliers : positionnement « premium » par rapport à la concurrence, déploiement d’offres convergentes puis croissance de l’offre IT, dont la cybersécurité, pour les clients B2B ;

- Forte présence de l’Etat dans le capital (22,95 % des actions et 29,54 % des droits de vote), Jacques Aschenbroich étant président du conseil d'administration de 7 membres et Christel Heydemann directrice générale à compter du 19 mai ;

- Situation financière contrôlée avec 23,5 Mds€ de dette nette donnant un effet de levier de 1,83.

Enjeux

- Stratégie « Engage 2025 » visant à devenir la référence dans 3 métiers inclusifs -centres digitaux, offres sociales et smartphones à prix accessibles : accroître la connectivité avec la 5G et la fibre, soit 68 millions de foyers connectés et, pour point d’étape, 65 millions en 2023 / accélérer la croissance en Afrique-Moyen-Orient, à un taux annuel de 5 % y compris pour Money Bank / mettre l’intelligence artificielle et les données au cœur de la digitalisation / recul des coûts de 1 Md€ d’ici 2023, marge opérationnelle en hausse de 2 à 3 % par an ;

- Stratégie d'innovation focalisée sur l’intelligence des réseaux, l’efficacité opérationnelle, l’expérience client et la durabilité des usages de données et d’intelligence artificielle et riche d’un portefeuille de + 9 000 brevets : implantation de l’infrastructure technique 5G en Europe en 2022 et préparation des réseaux auto-adaptatifs / co-innovation avec + 60 API accessibles, la plateforme Datavenue et accompagnements dédiés avec Art Factory, Orange gardens… et co-construction d'offres avec les clients dans le Lab Orange / partenariats de recherche académiques, industriels en France et Europe / accompagnement de 500 start-ups dans le réseau Orange Fab / fonds de capital-risque Orange Ventures doté de 350 M€ ;

- Stratégie environnementale visant à la création de valeur et le zéro carbone dès 2040 via : l'économie circulaire dans tout le process et les usages (collecte des mobiles, valorisation des déchets français place de marché pour les équipements d’occasion...) / le fonds carbone Orange nature / le Padus Lab consacré à l’efficacité énergétique des réseaux et data centers / le lancement d’emprunts à impact social et environnemental ;

- Valorisation des actifs et renforcement du leadership dans les infrastructures fibres via Orange Concessions en France, TOTEM, structure regroupant les “points hauts“ de l’opérateur en France et Espagne et via Fiberco en Pologne.

Défis

- Poursuite des gains de parts de marché en Europe et en Afrique, 1 er moteur de croissance ;

- Attentes fortes des investisseurs sur le développement d’Orange Bank ;

- Vers un rapprochement des activités en Espagne avec celles de Masmovil au sein d’une société-commune ;

- Interrogations sur le positionnement dans le groupe de la division de cybersécurité ODS ;

- Objectif 2022 d’une stabilité du résultat d’exploitation, de Capex de 7,7 Mds€, d’un ratio dette / EBITDA autour de 2 et d’un autofinancement libre supérieur à 2,2 Mds€.

Opérateurs télécoms : pression sur les géants du streaming - D’après l'Arcep, le régulateur des télécoms, plus de la moitié du trafic Internet en France provient de quatre acteurs : Netflix, Google (avec YouTube), Akamai (qui distribue notamment les contenus de Disney) et Facebook. Certains opérateurs télécoms cherchent à en retirer des revenus, alors qu’ils doivent sans cesse investir dans les réseaux. A cela s’ajoutent des conséquences environnementales dans un contexte où tous les opérateurs ont pris des engagements pour atteindre la neutralité carbone d'ici 2035 ou 2040. Toutefois la piste d'un code de bonne conduite, qui plafonnerait la résolution des vidéos sur les smartphones, apparaît plus réaliste que la piste économique car les tentatives de contributions financières ont échoué dans le passé.

Valeurs associées

Euronext Paris +1.90%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.