Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Orange Autriche cédé au chinois Hutchison 3G

Reuters03/02/2012 à 15:50

HUTCHISON 3G ACQUIERT ORANGE AUTRICHE

par Denny Thomas

HONG KONG (Reuters) - France Télécom a confirmé vendredi la vente d'Orange Autriche au chinois Hutchison 3G, filiale du conglomérat Hutchison Whampoa, poursuivant ainsi ses cessions d'actifs à l'étranger.

L'opération est valorisée à 1,3 milliard d'euros en incluant la dette d'Orange Autriche qui s'élève aux environs de 1,1 milliard d'euros.

France Télécom, qui détenait 35% de l'opérateur, dit s'attendre à recevoir "près de 70 millions d'euros" pour la vente de sa participation. Le solde du produit de la cession revient au fonds d'investissement Mid-Europa Partners, détenteur de 65% du capital d'Orange Autriche.

Le propriétaire de Hutchison Whampoa, le milliardaire hong-kongais Li Ka-shing, renforce ainsi sa présence en Europe. Il est déjà présent sur le marché autrichien via la marque "3".

Après le rachat d'Orange Autriche, Hutchison revendique la place de numéro trois autrichien de la téléphonie mobile avec 2,8 millions d'abonnés et 22% de part de marché.

Le chiffre d'affaires combiné des deux sociétés a dépassé 700 millions d'euros en 2011 (près de 500 millions d'euros pour Orange Autriche).

Dans un second temps, Hutchison devra céder certains actifs d'Orange Autriche (notamment l'opérateur mobile Yesss!) à Telekom Austria pour 390 millions d'euros, a annoncé ce dernier.

L'accord, soumis à l'approbation des autorités de régulation des télécoms et de la concurrence, devrait être effectif à la mi-2012.

LES ASIATIQUES ACTIFS EN EUROPE

Les sociétés asiatiques, disposant de financements importants, ont multiplié les rachats d'actifs en Europe ces derniers temps alors que la zone euro est engluée dans la crise de la dette.

Le chinois Shandong Heavy Industry a ainsi acquis le mois dernier 75% du fabricant italien de yachts Ferretti Group. Et le fonds souverain chinois China Investment Corp a acquis 8,7% de la holding du britannique Thames Water.

Le groupe de Li Ka-shing, à la recherche d'investissements dans les infrastructures en Europe, a déjà racheté le britannique Northumbrian Water pour 2,41 milliards de livres l'an dernier. Il a aussi acquis pour 5,8 milliards de livre le réseau de distribution d'électricité britannique du français EDF en 2010.

Li, surnommé "Superman" par les médias de Hong Kong pour sa perspicacité en affaires, a commencé sa carrière dans les fleurs artificielles. Il emploie aujourd'hui 26.000 personnes dans 55 pays.

Hutchison détient aussi des activités dans la 3G mobile au Royaume-Uni, en Italie et en Australie. Au Royaume-Uni, il est notamment en concurrence avec le numéro un de la téléphonie mobile, Everything Everywhere, filiale d'Orange et de T-Mobile.

FRANCE TÉLÉCOM POURSUIT SA REVUE D'ACTIFS

Pour France Télécom, la sortie d'Orange Autriche est la deuxième opération bouclée dans le cadre de sa revue d'actifs, qui a pour but de désengager le groupe des marchés matures à faible croissance tout en donnant lieu à des retours supplémentaires aux actionnaires.

L'opérateur s'est déjà défait de sa filiale Orange Suisse, cédée fin décembre au fonds Apax Partners pour 1,6 milliard d'euros.

Dans un communiqué, le groupe s'est félicité d'avoir franchi une nouvelle étape dans sa "stratégie d'optimisation du portefeuille d'actifs".

Les analystes de Raymond James estiment que l'opérateur historique va probablement annoncer un programme de rachats d'actions d'un montant pouvant représenter jusqu'à 800 millions d'euros, soit la moitié du produit des deux cessions.

"Il en resterait assez pour payer la moitié des intérêts minoritaires de Mobistar tandis que l'autre moitié pourrait être réglée par de potentielles synergies fiscales", ajoutent les analystes en référence à l'opérateur belge dont France Télécom est l'actionnaire majoritaire.

A 12h30, l'action du groupe français recule de 0,22% à 11,4750 euros tandis que l'indice CAC 40 progresse de 0,41%.

Le titre de Hutchison a de son côté pris jusqu'à 3,8% à 76,20 dollars hong-kongais à l'annonce de l'opération dans un marché globalement stable.

Avec Donny Kwok, Leila Abboud et Gwénaëlle Barzic, Henri-Pierre André et Danielle Rouquié pour le service français, édité par Marc Angrand

Mes listes

valeur

dernier

var.

7.194 +2.68%
1.154 -0.28%
3.6 +4.65%
141.69 +0.03%
7.2 +2.13%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.