Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Oracle voit la croissance revenir après un mauvais trimestre

Reuters21/03/2013 à 00:40

LES VENTES D'ORACLE DÉÇOIVENT

SAN FRANCISCO (Reuters) - Oracle prévoit un retour à la croissance pour ses ventes lors du trimestre en cours après des résultats décevants qu'il impute à ses commerciaux et qui font chuter son action de 8% dans les transactions hors-séance à Wall Street.

Le numéro trois mondial des logiciels anticipe une croissance comprise entre 1 et 11% pour ses ventes de licences et de cloud computing sur son quatrième trimestre clos fin mai, après un recul de 2% sur les trois mois précédents, bien en-deçà de ses propres prévisions.

Oracle prévoyait une croissance comprise entre 3 et 13% pour le troisième trimestre clos fin février.

La directrice financière, Safra Catz, a imputé ce mauvais résultats à la force de vente du géant californien.

"Comme on a recruté pour ainsi dire des milliers de nouveaux commerciaux à travers le monde, le problème a tenu à l'exécution des ventes", a-t-elle dit lors d'une conférence téléphonique avec les analystes.

Elle a en revanche balayé les inquiétudes des analystes sur une baisse des commandes des administrations publiques ou des entreprises du fait de la crise.

"Bien sûr cela ne nous a pas aidés que la date butoir pour le 'séquestre' (coupes budgétaires US) tombe le dernier jour de notre trimestre, il y a eu un léger impact ici en Amérique du Nord mais pas nécessairement ailleurs", a-t-elle expliqué. "En Europe, la situation économique est restée ce qu'elle est depuis un moment déjà."

LE BÉNÉFICE STAGNE

Selon les données de Thomson Reuters, Oracle n'avait pas manqué ses objectifs à ce point depuis son trimestre clos en novembre 2011.

Les ventes de logiciels sont une mesure importante pour les investisseurs car elles génèrent des contrats à fortes marges et de long terme pour les éditeurs.

Les ventes de la division "hardware", issue de l'acquisition en janvier 2010 de Sun Microsystems pour 5,6 milliards de dollars, ont reculé à 671 millions de dollars contre 869 millions un an plus tôt. Le chiffre d'affaires de cette division est en baisse constante depuis son rattachement à Oracle mais le directeur général Larry Ellison prévoit une augmentation à partir du trimestre en cours, qui a débuté le 1er mars.

Le chiffre d'affaires global a reculé de 1% à 9,0 milliards de dollars, alors que le consensus Thomson Reuters I/B/E/S était de 9,38 milliards.

Le bénéfice net aux normes Gaap est resté stable à 2,5 milliards de dollars, donnant un bénéfice par action de 52 cents, en hausse de 6% sur un an. Le BPA ajusté est ressorti à 65 cents, un cent de moins que le consensus.

Le titre Oracle chutait de 8% dans les transactions hors-séance sur le Nasdaq, à 32,95 dollars, après une clôture en hausse de 0,21% à 35,77.

Noel Randewich, Véronique Tison pour le service français

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.