Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

Or

1 271.20USD
-0.13% 
valeur indicative 1 098.28 EUR

XD0002747026 GC

NYMEX données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    1 274.40

  • clôture veille

    1 272.80

  • + haut

    1 274.40

  • + bas

    1 271.50

  • +haut 12 derniers mois

    1 362.90

  • +bas 12 derniers mois

    1 208.70

  • volume

    0

  • dernier échange

    20.06.18 / 23:42:57

  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur Or

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter Or à mes listes

    Fermer

Or : les professionnels vendent, les particuliers achètent

Le Revenu19/08/2013 à 18:23

DR

(lerevenu.com) - Au deuxième trimestre, le prix de l'or a connu une chute spectaculaire de 400 dollars l'once. Il est, depuis la fin juin dernier, remonté et se négociait ainsi à 1.363 dollars l'once, en début de semaine, à Londres. Néanmoins, les statistiques trimestrielles publiées par le World Gold Council, une association professionnelle regroupant les principaux producteurs d'or, permettent de mieux comprendre ce qui s'est passé. La demande de métal jaune s'est, en effet, contractée de 12% en volume (856,3 tonnes) et de 23% en valeur (38,9 milliards de dollars).

Au trimestre dernier, une composante importante de la demande mondiale qui est l'or acheté à des fins d'investissement dénote des comportements opposés selon les catégories de détenteurs. En effet, si les bijoutiers-joailliers ont profité, eux, de la tendance baissière du prix de l'once pour absorber 575,5 tonnes de métal jaune (+37%) comparé au même trimestre de 2012, la seule demande d'or pour l'or-placement a chuté, elle, de 63% à 105,4 tonnes. Ce sont les fonds d'arbitrage et autres professionnels qui ont vendu en grandes quantités leurs parts de fonds indiciels cotés (ETF) indexés sur le cours de l'or, pendant le trimestre. Et les promoteurs de ces ETF-là ont, en effet, dû vendre la contrepartie de ces placements, soit 402,2 tonnes, alors que, dans le même temps, les particuliers ont acheté, eux, pour 507,6 tonnes d'or (+78%), sous forme de lingots et pièces.

Le World Gold Council attribue donc ces ventes de parts d'ETF indexés sur l'or surtout aux investisseurs professionnels, en particulier les fonds d'arbitrage, dont beaucoup ne voient plus de raison de prendre le métal jaune comme valeur refuge. La Réserve fédérale prévoit, en effet, de ne plus autant racheter, chaque mois, de bons du Trésor américain et de titres hypothécaires, pour soutenir une économie américaine désormais en net redressement. 

Cette politique monétaire, dite accommodante, de la banque centrale américaine aurait pu relancer l'inflation en déstabilisant le dollar, ont craint, un temps, certains gérants de fonds d'arbitrage, comme George Soros. Mais le célèbre financier a liquidé toutes ses positions en or, il y a plusieurs mois. John Paulson, autre grand gérant de fonds américain, conserve, lui, intacte sa foi dans l'or. Sa position de 1,1 million d'onces détenue sous forme de parts de l'ETF SPDR (State Street) vient néanmoins d'être convertie en contrats d'échange or (swaps) négociés de gré à gré. Paulson aurait simplement cherché à réduire les frais de gestion (0,4%) qu'il payait sur ces ETF, selon des informations du Financial Times.

Valeurs associées

Or
-0.13%

Mes listes

valeur

dernier

var.

135.35 -3.15%
10.26 +0.69%
6.16 +0.03%
349.96 -0.59%
98.06 +0.88%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.