Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Optimisme en déclin avec les craintes liées au variant delta
information fournie par TrackInsight19/07/2021 à 11:48

Semaine du 12 au 18 Juillet 2021 Les marchés actions américains ont fini la semaine en baisse, sur fond d'inquiétudes face à...

Semaine du 12 au 18 Juillet 2021

Les marchés actions américains ont fini la semaine en baisse, sur fond d'inquiétudes face à la propagation rapide du variant delta du coronavirus. Plusieurs pays européens ont ainsi durci les conditions d'entrée sur leur territoire, bien que la période estivale batte son plein.

De son côté, le président de la Réserve Fédérale, lors de son intervention à la Chambre des représentants, a été prudent sur les perspectives économiques. Il a réaffirmé que l'inflation resterait élevée dans les prochains mois pour certaines catégories de produits et services, mais qu'elle ralentirait par la suite. Il a aussi rappelé que la banque centrale continuerait à apporter un soutien constant à l'économie, en maintenant notamment son programme de rachat d'actifs, jusqu'à ce que la reprise soit complète, avec une amélioration notoire sur le marché de l'emploi.

Les taux ont de nouveau baissé après son témoignage. Pourtant, l'indice PPI des prix à la production a bondi de +1% en juin, soit une progression de +7.3% en glissement annuel. C'est tout simplement le chiffre le plus élevé depuis que cette statistique est publiée. A contrario, les prix du pétrole ont poursuivi leur désescalade de la semaine dernière (brut WTI en baisse de -3.7%), alors que les membres de l'OPEP semblent se diriger vers un accord sur l'augmentation des quotas de production. Le rendement du T-note à 10 ans, qui sert de référence en matière d'évolution des taux d'intérêt à long terme, s'est de nouveau effrité, abandonnant 5 points de base. En Europe, l'OAT à 10 ans repassait en territoire négatif pour la première fois depuis le 20 avril (-0.018%).

Repli prononcé des petites capitalisations

Les petites valeurs ont continué à sous-performer fortement les grandes capitalisations. Le Russell 2000 a ainsi plongé de -5.12% en cinq jours, soit un écart de rendement vis-à-vis du S&P 500 de -8.42% sur les trois dernières semaines cumulées et de -5.67% depuis le début de l'année.

Le S&P 500 n'a perdu que -0.97% (première perte hebdomadaire depuis juin), tandis que le Dow Jones Industrial Average glissait de -0.52%. En revanche, le Nasdaq Composite a dévissé de -1.87%.

La plupart des secteurs S&P ont évolué sous la ligne de flottaison. L'énergie a subi la correction la plus marquée (-7.72%, troisième semaine d'affilée dans le rouge) en raison des craintes suscitées par l'augmentation des cas de Covid combinée à une offre de pétrole qui va aller croissant. Le changement de tendance a affecté tous les secteurs cycliques. Les biens de consommation discrétionnaire ont baissé de -2.63%, plombés par le géant de l'e-commerce, Amazon, qui a abandonné pratiquement -4%. Les matériaux de base n'ont guère fait mieux (-2.35%). De même, les valeurs financières (-1.57%) ont de nouveau subi l'impact négatif des taux d'intérêt déclinants, bien que les banques aient affiché de bons résultats au deuxième trimestre. Seuls les secteurs les plus défensifs ont résisté à la vague baissière. Les services d'utilité publique ont décroché la palme (+2.55%), suivis par les produits de consommation de base (+1.25%).

Les indices européens se sont inscrits dans la mouvance de leurs pairs américains (MSCI EMU : -0.77%, FTSE : -1.60%). A l'opposé, les marchés asiatiques ont plutôt clôturé en hausse. Le Nikkei a repris +0.22%. Le Shanghai composite a gagné +0.43%, bien que l'économie chinoise ait enregistré une croissance plus faible que prévu au deuxième trimestre. Le Kospi coréen a quant à lui bondi de +1.83%.

Poursuite du rally obligataire

La baisse continue des rendements des emprunts d'Etat favorise toujours les obligations d'entreprise de notations supérieures. Leurs prix ont de nouveau progressé, de +0.20% en Europe et +0.13% aux Etats-Unis. Les titres à haut rendement ont affiché des performances plus contrastées (+0.08% en Europe, -0.21% outre-Atlantique). La dette émergente s'est aussi légèrement appréciée (+0.13% en devises locales). Enfin, le métal jaune a enregistré sa quatrième semaine de gain (+0.21%), soutenu par les faibles taux d'intérêt.

Trouvez et comparez plus de 7000 ETF avec nos outils gratuits :

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.