Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

AREVA

4.50EUR
0.00% 
Ouverture théorique 2.00

FR0011027143 AREVA

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    0.00

  • clôture veille

    4.50

  • + haut

    0.00

  • + bas

    0.00

  • volume

    0

  • valorisation

    1 724 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    14.08.17 / 17:35:18

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    4.05

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    4.95

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer
    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter AREVA à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter AREVA à mes listes

    Fermer

Opposition au sein de la CE au projet nucléaire Hinkley Point

Reuters03/10/2014 à 23:15

par Barbara Lewis et Foo Yun Chee BRUXELLES, 3 octobre (Reuters) - Le projet de centrale nucléaire d'Hinkley Point, en Grande-Bretagne, et le financement qui l'accompagne, à base de fonds publics, soulève l'opposition d'un quart des commissaires européens qui souhaitent invalider le feut vert de la Commission européennes, ont dit des sources de l'Union européenne vendredi. La Commission européenne avait fait savoir le mois dernier qu'elle approuverait le projet de 19 milliards d'euros d'EDF EDF.PA pour la construction d'une centrale nucléaire à Hinkley Point en Grande-Bretagne. Le consortium emmené par EDF compte construire deux réacteurs EPR de 1.650 mégawatts conçus par Areva AREVA.PA , qui produiront 7% environ des besoins en électricité de la Grande-Bretagne et qui seront en service pendant 60 ans. Un exemplaire du projet de document où figure la décision de la CE et dont Reuters a pris connaissance montre que l'exécutif européen avalise le contrat avec quelques modifications faisant en sorte que l'Etat et le contribuable britanniques aient une part plus grande des bénéfices qui seraient dégagés et EDF une part plus petite. Le projet est important pour le Royaume-Uni, qui veut renouveler 20% de son parc de réacteurs nucléaires dans la décennie à venir, comme pour la France, qui y voit l'occasion d'exporter ses technologies nucléaires. ID:nL6N0RN4IR ID:nL5N0IB0IX Mais certains disent que le projet est en infraction vis-à-vis du droit européen régissant les aides publiques et des responsables des énergies renouvelables menacent de poursuivre la CE si elle donne son feu vert au projet Hinkley Point. La décision fera l'objet d'une réunion au plus haut niveau au sein de la CE lundi et le collège des 28 commissaires, le président de l'exécutif Jose Manuel Barroso inclus, devrait procéder à un vote à huis clos mercredi. Selon cinq sources différentes, sept commissaires s'opposent à ce que la CE avalise le financement d'Hinkley Point et même s'ils ne suffiraient pas à bloquer le feu vert, ils constituent une position exceptionnellement élevée. L'une des sources a dit qu'ils pourraient avoir du renfort et elle prédit que le vote sera repoussé. "Il devrait faire un peu plus d'efforts pour ménager l'opposition", a-t-elle précisé, faisant référence au département du commissaire à la Concurrence Joaquin Almunia, chargé du dossier. Ce dernier doit quitter ses fonctions à la fin du mois et il n'a pas envie de laisser ce dossier sur les bras de son successeur, signalent les sources. Le document vu par Reuters confirme que Londres assurerait à EDF un prix garanti de 92,50 livres par mégawatt/heure (MWh), soit plus du double du prix du marché. Les modifications apportées à l'arrangement après négociation avec la Grande-Bretagne prévoient de compenser ce tarif élevé par un mécanisme allouant à cette dernière une plus grande part des bénéfices dégagés par EDF dès le premier centime durant la totalité de la durée de vie de la centrale, a expliqué une source. En échange, EDF serait dédommagé si un nouveau gouvernement venait à renoncer progressivement à l'énergie nucléaire en Grande-Bretagne, a-t-elle ajouté. (Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Matthieu Protard)

Valeurs associées

0.00%
EDF
+0.13%

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.