1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Offensive de l'armée irakienne contre le dernier réduit de l'EI
Reuters26/10/2017 à 09:54

    LE CAIRE, 26 octobre (Reuters) - L'armée irakienne a lancé 
jeudi matin une offensive dans les derniers territoires encore 
contrôlés par le groupe Etat islamique (EI) en Irak, à la 
frontière avec la Syrie dans l'ouest du pays, a annoncé le 
Premier ministre, Haïdar al Abadi. 
    "Les membres de Daech (l'EI) ont le choix entre la mort et 
la capitulation", a-t-il dit en annonçant le déclenchement de 
l'offensive. 
    Celle-ci a été lancée en trident dans la région frontalière, 
sur les villes d'Al Kaïm et Rawa. La coalition internationale et 
les populations sunnites locales soutiennent les forces 
irakiennes dans cette attaque, a rapporté la chaîne de 
télévision Al Arabia. 
    Des milliers de tracts ont été largués mercredi par 
l'aviation irakienne sur Al Kaïm et Rawa où il était écrit: "Vos 
forces de sécurité viennent maintenant vous libérer," déclarait 
le Commandement conjoint des opérations.   
    "Demandez à ceux qui, parmi vos enfants et vos proches, ont 
pris les armes contre l'Etat, de les déposer immédiatement, et 
de se rendre dans tout bâtiment au sommet duquel un drapeau 
blanc aura été hissé, lorsque les forces de libération entreront 
dans Al Kaïm", lit-on sur les tracts. 
    Le califat autoproclamé en 2014 par l'Etat islamique sur un 
territoire à cheval entre l'Irak et la Syrie s'est effondré de 
facto en juillet avec la capture de Mossoul, dans le nord de 
l'Irak, après neuf mois de combats acharnés. 
 
 (Hesham Hajali, Julie Carriat et Eric Faye pour le service 
français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer