1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Obligations : Natixis AM met en garde contre le risque d'un assèchement de la liquidité

AOF08/02/2018 à 10:52

(AOF) - Natixis AM adopte un positionnement "clairement reflationniste" sur les obligations d'Etat, révèle Raphaël Gallardo, stratégiste multi-assets Investissement et Solutions Clients, dans son dernier point d'allocation d'actifs. "En accord avec le consensus, nous pensons que le quasi plein-emploi atteint aux Etats-Unis, au Japon et dans les économies nordiques de la zone euro légitiment une accélération des stratégies de normalisation monétaire", explique-t-il.

Dans ce contexte, Natixis AM souspondère les obligations d'Etat européennes et américaines et surpondère les titres indexés sur l'inflation aux Etats-Unis, mais pas en zone euro en raison de la duration très longue de l'indice et de la surreprésentation de l'Italie pour des raisons historiques.

Mais, si Natixis AM ne prévoit qu'une hausse temporaire des taux longs américains et une intervention du Trésor américain pour compenser le retrait de la Fed, il souligne une autre tendance de fonds "peu évoquée par le consensus, et beaucoup plus difficilement réversible", à savoir l'assèchement de la liquidité en eurodollars.

"La création de crédit en eurodollars par le système bancaire international nécessite sa couverture en HQLA (high quality liquid assets) sous forme de réserves excédentaires à la Fed. Or la réduction du bilan de la Fed va s'accélérer tout au long de 2018. Les émissions de T-bills vont augmenter en proportion, ce qui évincera une partie des réserves excédentaires disponibles au profit du Trésor américain. C'est donc une pénurie de HQLA en dollars qui provoquera le véritable choc de liquidité a même de faire dérailler le cycle mondial. Une inversion de la trajectoire baissière du dollar en sera le symptôme coïncident", met en garde Raphaël Gallardo, stratégiste multi-assets Investissement et Solutions Clients de Natixis AM.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer