Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Nuxe veut gagner des parts de marchés à l'international

Reuters27/03/2012 à 21:18

par Nathalie Olof-Ors

ZURICH (Reuters) - Nuxe veut faire grandir sa marque de cosmétiques à l'international et estime être bien armé, grâce à ses niveaux de prix, pour résister au ralentissement de la consommation en Europe.

La société, qui réalise 65% de son chiffre d'affaires dans l'Hexagone, a multiplié les implantations à l'étranger depuis 2003 mais veut passer à la vitesse supérieure.

Nuxe a réalisé en 2011 un chiffre d'affaires de 114 millions d'euros, en hausse de plus de 20%.

"Nous sommes implantés là où nous voulions l'être, le défi c'est maintenant d'entrer dans le palmarès des dix marques les plus vendues en pharmacie et en parapharmacie dans chaque pays", a déclaré à Reuters Aliza Jabès, propriétaire et présidente de la marque spécialisée dans les cosmétiques à base de produits naturels.

Nuxe mise en particulier sur l'Asie, où la classe moyenne est très friande de cosmétiques français, mais aussi sur l'Europe, où la société se veut confiante malgré la crise et les plans d'austérité.

L'an dernier, sa croissance a atteint 18% à 20% en Belgique, en Allemagne ou en Italie, a indiqué Aliza Jabès, précisant que la filiale espagnole, ouverte en 2011, avait connu un "fort développement".

"Même en Grèce, qui est un pays difficile, nous grandissons bien", a-t-elle précisé, attribuant cette performance à l'implantation relativement récente de la marque dans le pays.

"En Europe du Sud, nous sommes à contre-courant. La marque y est encore jeune et nous créons la demande", a-t-elle ajouté.

Aliza Jabès prévoit également d'augmenter la voilure en Europe de l'Est, reconnaissant néanmoins que ce marché est actuellement "difficile" pour les cosmétiques.

En 2011, L'Oréal, propriétaire de Garnier, Lancôme ou Yves Saint Laurent, a vu ses ventes reculer de 2,8% dans cette région, évoquant contexte économique "morose".

CONCURRENCE ACCRUE

Mais la concurrence est rude sur le marché de plus en plus encombré des cosmétiques naturels.

"Le pharmacien est face à sa réalité de ses mètres carrés et doit faire des choix pour l'espace donné à ses marques", relève Aliza Jabès, soulignant que les officines tendent à favoriser les lignes qui leur assurent le plus de chiffre d'affaires.

Nuxe, qui rivalise avec des marques comme Caudalie et Lierac, a vu les concurrents se multiplier face à l'engouement des consommateurs pour les cosmétiques naturels.

Fille de pharmacien, Aliza Jabès a racheté le laboratoire Nuxe en 1989, une officine spécialisée dans la phytothérapie et l'aromathérapie qu'elle avait l'ambition de transformer en marque de produits de beauté à base de plantes.

Pour elle, le succès de Nuxe s'explique aussi par ses prix de vente. La marque se définit comme du "luxe accessible". Son "Huile prodigieuse", un de ses produits phare, est commercialisée aux environs de 28 euros.

"En temps de crise, les femmes ne veulent pas quelque chose de basique mais elles ne veulent pas non plus dépenser des fortunes. Nous correspondons bien à cela", dit-elle.

Selon une étude du cabinet Kline, le marché mondial des cosmétiques à base de produits naturels devrait enregistrer un taux de croissance annuel moyen d'environ 10% jusqu'en 2016, nettement supérieur aux 4% à 5% affichés par le marché mondial de l'ensemble des cosmétiques ces dernières années.

Edité par Pascale Denis

Mes listes

valeur

dernier

var.

222.19 -0.01%
36.86 -0.57%
0.016 -3.12%
1.164 -0.12%
1.186 -1.17%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.