1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Nucléaire-Les Européens extrêmement préoccupés par les infractions iraniennes
Reuters11/11/2019 à 20:03

    PARIS, 11 novembre (Reuters) - La France, l'Allemagne et le
Royaume-Uni se disent "extrêmement préoccupés", lundi, par la
décision de l'Iran de reprendre des activités d'enrichissement
d'uranium à Fordow et exhortent la République islamique à
revenir sur toutes les mesures contraires à l'accord sur son
programme nucléaire (JCPOA). 
    Les trois pays se disent prêts à envisager tous les
mécanismes prévus par le JCPOA, y compris celui de "règlement
des conflits", qui pourrait aboutir au rétablissement de
sanctions des Nations unies contre Téhéran.
    "L'action de l'Iran est contraire aux dispositions claires
du JCPOA sur Fordow et a des conséquences potentiellement graves
en matière de prolifération. Elle représente une accélération
regrettable du désengagement de l'Iran par rapport à ses
obligations au titre du JCPOA", déclarent les trois pays. 
    "Nous nous tenons prêts à poursuivre nos efforts
diplomatiques pour créer les conditions et faciliter la
désescalade des tensions au Moyen-Orient, dans l'intérêt de
préserver la paix et la sécurité internationales. Ces efforts
sont rendus de plus en plus difficiles par les récentes actions
de l'Iran", poursuivent-ils. 
    L'accord signé en juillet 2015 par l'Iran, la Russie, la
Chine, l'Allemagne, la France, le Royaume-Uni et les Etats-Unis
prévoit un mécanisme de règlement des différends qui peut
déboucher sur un retour automatique des sanctions du Conseil de
sécurité de l'Onu à l'encontre de l'Iran ("snap-back").
    En cas de "snap-back", les sanctions européennes sont
automatiquement réappliquées.

 (John Irish, Jean-Stéphane Brosse pour la version française)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer