Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Nouvelle "saison des résultats" à Wall Street

Reuters12/01/2014 à 17:43

LA SEMAINE À WALL STREET SERA RYTHMÉE PAR LES RÉSULTATS

par Angela Moon

NEW YORK (Reuters) - Après une année 2013 marquée par un bond de 30% d'un S&P 500 dopé au programme d'assouplissement quantitatif de la Réserve fédérale américaine, la réalité du terrain va refaire son apparition à Wall Street avec une nouvelle saison des résultats trimestriels.

Après le lancement de cette dernière jeudi par Alcoa et sa lourde perte, ce sont les banques qui vont entrer en scène avec les chiffres des trois derniers mois de l'année de JPMorgan Chase et de Wells Fargo prévus mardi, ceux de Bank of America mercredi, ceux de Goldman Sachs et de Citigroup jeudi et enfin les données de Morgan Stanley programmées pour vendredi.

Les résultats qui seront égrenés pendant la semaine permettront de savoir s'il faut réviser les prévisions de 2014 ou s'il faut revoir les valorisations atteintes par tous ces établissements.

"Tout le monde convient que l'économie américaine continue d'aller mieux. Ce que l'on ne sait pas c'est si les résultats se sont améliorés au même rythme que le marché. Voilà le grand prochain test pour les actions", a déclaré Rick Meckler, président de LiberyView Capital Management.

L'autre facteur déterminant pour Wall Street restera évidemment la Fed et son calendrier de diminution de son programme de rachats d'actifs. Le président de la Fed d'Atlanta Dennis Lockhart doit s'exprimer lundi et mercredi, le "Livre beige" de la Fed est au programme de mercredi et Ben Bernanke, qui quittera la présidence de la Fed à la fin du mois, doit parler en public jeudi.

La Réserve fédérale devrait annoncer à la fin du mois une nouvelle réduction de 10 milliards de dollars du montant mensuel d'actifs obligataires rachetés - actuellement de 75 milliards - malgré des créations d'emplois aux Etats-Unis nettement inférieures aux attentes en décembre, selon une enquête Reuters publiée vendredi.

L'économie américaine n'a créé que 74.000 emplois en décembre, un creux de près de trois ans. Les économistes interrogés par Reuters avaient anticipé en moyenne un chiffre de 196.000.

Nombre d'entre eux mettent toutefois cette chute du nombre de créations d'emplois - il y en avait eu 241.000 en novembre - sur le compte de la vague de froid polaire qui s'est abattue sur une partie des Etats-Unis.

Après son bond de 29,6% enregistré en 2013 et des records à répétition, le S&P 500 fait du surplace depuis le début de l'année, avec un recul de 0,32%.

GENERAL ELECTRIC ÉGALEMENT AU PROGRAMME

En plus des déclarations de la Fed et de ses responsables, un certain nombre d'indicateurs macro-économiques sont prévus, dont les ventes au détail (mardi), les prix à la production (jeudi), les prix à la consommation (jeudi) et les mises en chantier (vendredi).

"L'économie américaine semblait encore se renforcer à la fin du quatrième trimestre", a noté Paul Zemsky, à la tête des allocations d'actifs chez ING Investment Management.

En dehors des banques, American Express devrait faire état jeudi de résultats trimestriels supérieurs aux attentes, à la faveur d'une hausse des dépenses effectuées par cartes de paiement et d'une baisse du taux de défaut parmi ses clients.

En dehors du secteur financier dans son ensemble, General Electric, poids lourd de l'industrie américaine, devrait annoncer vendredi un bond de son bénéfice du quatrième trimestre grâce à son carnet de commandes record de 229 milliards de dollars pour des produits tels que des moteurs d'avions, des pompes à pétrole et des équipements médicaux.

Le secteur de la distribution, qui vient de traverser non sans encombres la cruciale période des fêtes de fin d'année, sera également au centre de l'attention des investisseurs avec la participation de 150 entreprises à la conférence annuelle ICR XChange qui dure du lundi au mercredi.

Nombre de détaillants américains viennent de revoir à la baisse leurs estimations de résultats annuels à la suite des importants rabais consentis pendant la période des fêtes.

Le secteur automobile devrait également être à l'honneur avec l'ouverture lundi du salon automobile de Detroit, le premier grand rendez-vous de ce type de l'année.

Benoit Van Overstraeten pour le service français


Mes listes

valeur

dernier

var.

17.73 -3.17%
1.229 -0.48%
61.392 +0.67%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.