Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Nouvelle manifestation contre le président malien, la police tire des coups de feu
Reuters10/07/2020 à 23:13

(Actualisé avec coups de feu, dégâts)

BAMAKO, 10 juillet (Reuters) - Les opposants au président malien Ibrahim Boubacar Keïta ont de nouveau manifesté vendredi à Bamako et la police a tiré des coups de feu et lancé des gazs lacrimogènes afin de déloger les manifestants qui occupaient le siège de la chaîne de télévision publique et le Parlement.

Selon deux sources, au moins une personne a été tuée à l'extérieur du bâtiment de l'Assemblée nationale.

La télévision d'Etat malienne ORTM a dû interrompre ses émissions alors que des centaines de manifestants se sont introduits dans le bâtiment.

Les manifestants, qui appellent à la démission du président, ont également tenté de s'emparer de deux ponts importants de la ville de Bamako.

Ils ont aussi jeté des pierres sur l'Assemblée nationale et ont brisé sa façade de verre, avant de saccager et incendier certaines parties du bâtiment.

Des vidéos diffusées sur les médias sociaux montraient un incendie à l'extérieur du bâtiment et des manifestants s'enfuyant avec ce qui ressemblait à des fichiers, des ordinateurs, des meubles et d'autres objets. L'authenticité des vidéos n'a pas pu être vérifiée par Reuters.

Des coups de feu ont été entendus à proximité de l'Assemblée nationale et du bâtiment de l'ORTM, a déclaré un témoin à Reuters. D'autres groupes de manifestants se battaient avec la police le long d'un pont principal et dans les quartiers environnants.

Le Mali traverse une période de tensions depuis les élections législatives de mars dernier qui aggrave une situation déjà délicate compte tenu de la présence de djihadistes.

Ibrahim Boubacar Keïta, réélu pour cinq ans en 2018, s'est dit "ouvert" mercredi à la formation d'un gouvernement d'union nationale et à la dissolution de l'Assemblée à condition qu'elle ne provoque pas une nouvelle crise, mais ses opposants ont rejeté ces concessions et réclament sa démission.

(Tiemoko Diallo version française Henri-Pierre André et Blandine Hénault)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

5060.34 -0.26%
2.531 +2.47%
8.964 -1.36%
74.06 -1.15%
24.985 -1.19%

Les Risques en Bourse

Fermer