Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Nouvel accord entre Areva et le Niger sur l'uranium

Reuters26/05/2014 à 18:35

AREVA SIGNE UN ACCORD AVEC LE NIGER

NIAMEY/PARIS (Reuters) - Areva et le Niger ont signé lundi un accord renouvelant les conditions d'exploitation des gisements d'uranium du pays et prévoyant la suspension du projet minier géant d'Imouraren en raison de la baisse des prix du minerai servant à la fabrication de combustible nucléaire.

Areva financera en outre la "route de l'uranium" entre Tahoua et Arlit pour 90 millions d'euros et la construction d'un immeuble de 10 millions pour abriter les sociétés minières et dont le Niger sera propriétaire, selon un communiqué diffusé par le spécialiste du nucléaire, confirmant des informations obtenues par Reuters.

Le groupe, dont l'Etat français contrôle environ 87% du capital, financera également un projet agricole dans la vallée de l'Irhazer pour 17 millions d'euros.

Areva et le Niger ont aussi convenu de "la nigérisation" des postes de directeurs généraux des mines, en 2014 et 2016, ce qui représente pour Niamey "un pas très important dans sa participation à la gouvernance des sociétés".

Concernant Imouraren, Areva et le Niger "mettront en place un comité stratégique paritaire qui décidera du calendrier de sa mise en production en fonction de l'évolution du marché", les prix actuels de l'uranium ne permettant pas la rentabilité de l'exploitation du gisement.

L'ouverture d'Imouraren était prévue pour 2015. Considérée comme la plus importante mine d'uranium à ciel ouvert d'Afrique de l'Ouest et la deuxième au monde, cette mine doit permettre au Niger de doubler sa production annuelle d'uranium et de se hisser ainsi au deuxième rang mondial des pays producteurs, derrière le Kazakhstan.

Le nouvel accord a été signé à Niamey en présence notamment du président du directoire d'Areva, Luc Oursel, et du ministre des Mines du Niger, Omar Hamidou Tchiana.

Areva sera soumis pour la première fois au régime minier de 2006, qui réduit les exemptions de taxes et impose des redevances pouvant atteindre un taux de 12%.

UNE LARGE PART DE L'APPROVISIONNEMENT DU PARC FRANÇAIS

Le groupe français et le Niger étaient en négociations depuis près de deux ans sur ce dossier sensible mais n'étaient pas parvenus à s'accorder avant l'expiration, le 31 décembre, de l'accord précédent d'une durée de dix ans, ce qui avait nécessité sa prolongation temporaire.

Quatrième producteur d'uranium du monde, le Niger, l'un des pays les plus pauvres du monde, souhaitait voir augmenter les revenus qu'il tire de ses ressources.

Quant à Areva, il voulait s'assurer que les nouvelles conditions financières ne remettaient pas en cause la rentabilité de l'extraction du minerai.

Présent depuis 40 ans au Niger, le groupe exploite l'uranium du nord du pays via deux coentreprises avec l'Etat nigérien, Cominak et Somaïr, pour une production de 4.240 tonnes en 2013.

Cette activité fait de lui le premier employeur privé et le plus gros exportateur du Niger.

Selon une source industrielle, le Niger a représenté 20% de l'approvisionnement en uranium du parc nucléaire français en 2013, une part qui devrait descendre autour de 10% cette année en raison des politiques de diversification d'EDF et d'Areva.

L'action Areva gagnait 3,29% à 16,93 euros vers 16h15.

(Abdoulaye Massalatchi et Daniel Flynn,; Marc Angrand et Benjamin Mallet pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot)


Mes listes

valeur

dernier

var.

24.76 -0.80%
1084.2 +0.13%
11.33 0.00%
121.8 -0.01%
134.5 +4.26%
52.22 -2.59%
6.49 -1.67%
6.66 +1.09%
18.454 +0.04%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.