Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Nissan va donner du travail à 1.000 personnes à Flins

Reuters28/05/2013 à 19:35

LA PRODUCTION DE LA NISSAN MICRA À FLINS FERA TRAVAILLER UN MILLIER DE PERSONNES

par Gilles Guillaume

FLINS-SUR-SEINE (Yvelines) (Reuters) - La production de la Nissan Micra dans l'usine Renault de Flins donnera du travail à un millier de personnes environ et permettre des embauches sur le site, a déclaré mardi le PDG du groupe automobile français Carlos Ghosn.

Le partenaire japonais de Renault a choisi le mois dernier l'usine des Yvelines pour assembler en 2016 une partie de la nouvelle génération de sa petite voiture, actuellement produite intégralement en Inde.

"82.000 voitures en plus sur l'usine, cette charge de travail représente à peu près mille emplois", a déclaré Carlos Ghosn aux journalistes à l'occasion d'une visite du ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg à Flins.

"Dans le cadre d'un déroulement normal (...) il est très probable qu'il y aura des embauches. Combien ? Aujourd'hui, je suis incapable de vous le dire", a-t-il ajouté.

L'usine de Flins emploie actuellement 2.600 personnes pour une production de 116.000 véhicules en 2012. Le site s'est vu octroyer des volumes de production pour le compte de Nissan à la suite de l'accord de compétitivité accepté en mars par les syndicats de Renault à l'échelle nationale.

Le ministre a présenté sa visite à Flins comme le début de "l'an II du redressement productif", dédié à la relocalisation d'activités en France après une première année consacrée à endiguer la désindustrialisation.

"Après des années de diminution, de réduction de production, aujourd'hui voit la base industrielle de Renault en France commencer à croître et à nouveau grandir", a-t-il déclaré.

Se tournant vers Carlos Ghosn, vêtu comme lui de la blouse grise réglementaire dans l'enceinte de l'usine, Arnaud Montebourg a ajouté qu'il remercierait les dirigeants de Nissan d'avoir choisi la France pour la Micra lors de la visite du président François Hollande la semaine prochaine au Japon.

LA PLUS ANCIENNE USINE RENAULT

L'attribution de la Micra à Flins a rassuré les salariés de la plus ancienne usine du groupe, dont les deux derniers modèles, la Clio et la Zoé, sont exposés respectivement à la concurrence de la Turquie et au lent démarrage du marché de la voiture électrique. Outre la nouvelle Clio 4, Flins assemble l'ancienne Clio 3 dont la production s'arrêtera à la mi-2014.

"La Micra, ça pérennise l'emploi à Flins", s'est félicité Stéphane Radut, responsable tôlerie croisée sur la ligne de production où Carlos Ghosn a guidé Arnaud Montebourg.

Derrière eux, une foule de photographes et de cameramen se pressaient sous le regard soucieux des responsables de fabrication, inquiets pour la carrosserie des voitures alignées en bout de chaîne.

Un an plus tôt, l'avenir du site s'était assombri avec l'abandon d'un projet d'usine de batteries sensé à l'origine faire de Flins le centre névralgique des véhicules électriques en France dans le cadre d'un partenariat avec le Fonds stratégique d'investissement (FSI).

Renault s'est tourné depuis vers le coréen LG Chemical, dont il attend qu'il construise en France son premier site européen de batteries. Mais ce projet, dont le site n'a pas encore été annoncé, est aujourd'hui suspendu à une stabilisation ou à une reprise du marché automobile européen.

"Le projet d'usine de batteries est toujours là. Il est vrai que pour l'instant il est gelé compte tenu de la situation du marché", a dit Carlos Ghosn.

Edité par Dominique Rodriguez

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.