1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Nissan: Les réunions du CA pourraient être menées par l'ex-patron de Toray
Reuters14/03/2019 à 06:33

NISSAN: LES RÉUNIONS DU CA POURRAIENT ÊTRE MENÉES PAR L'EX-PATRON DE TORAY

TOKYO (Reuters) - Nissan envisage de demander à l'ancien patron de Toray Industries, Sadayuki Sakakibara, de diriger les réunions de son conseil d'administration en laissant vacant le poste de président qu'occupait Carlos Ghosn, a-t-on appris jeudi auprès d'une source proche du dossier.

Sadayuki Sakakibara, ancien patron de Toray Industries, leader mondial des matériaux composites élaborés à partir de la fibre de carbone, et ancien président d'un puissant lobby japonais d'affaires, fait actuellement partie du comité spécial sur la gouvernance mis en place par le constructeur automobile japonais.

D'après la source, Nissan envisage de lui confier le rôle de directeur externe lors de l'assemblée générale des actionnaires prévue en juin prochain.

Aucun commentaire n'a été effectué par le comité spécial et par Nissan.

Le comité spécial, composé de trois administrateurs externes de Nissan et de quatre membres tiers, a été mis en place par le groupe japonais pour examiner les causes des malversations présumées de son ex-président Carlos Ghosn. Il devrait formuler ce mois-ci des recommandations sur la sélection du président et sur l'amélioration des processus en matière de rémunération des administrateurs.

Renault, Nissan et Mitsubishi ont annoncé mardi la création d'un nouveau conseil opérationnel de leur alliance, censé placer chaque partenaire sur un pied d'égalité et permettre de tourner la page de l'ère Carlos Ghosn.

Pour remédier à un cumul des pouvoirs critiqué par Nissan, les trois partenaires ont précisé que le président de Renault, Jean-Dominique Senard, serait président du nouveau conseil opérationnel de l'alliance mais qu'il ne présiderait pas Nissan.

(Maki Shiraki; Jean Terzian pour le service français)

Valeurs associées

Tradegate -1.81%
Tradegate +0.53%
Euronext Paris -3.68%
OTCBB +3.88%
OTCBB 0.00%

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • NYORKER
    14 mars12:20

    @p.pouzel : même avec 30% du capital d'une société , on est le patron

    Signaler un abus

  • NYORKER
    14 mars12:18

    une fois que le passage est fait , on ne sent plus rien

    Signaler un abus

  • p.pouzel
    14 mars07:47

    Quand on détient 44% d'une Société, même japonaise, on nomme le PDG, qui préside le CA

    Signaler un abus

  • mlcbnb
    14 mars07:35

    le but poursuivi est clairement que les japonnais reprennent les rennes de Nissan, maintenant que Nissan est prospère

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer