1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Nikon porte plainte contre ASML et Carl Zeiss

Reuters24/04/2017 à 10:52
 (Actualisé avec des précisions, contexte, citation cours 
actualisé) 
    FRANCFORT/TOKYO, 24 avril (Reuters) - Nikon  7731.T  a porté 
plainte contre ASML  ASML.AS  et Carl Zeiss  CZTOP.UL , estimant 
que la société néerlandaise et son fournisseur allemand 
emploient sa technologie de gravure sans son autorisation. 
    "Le fondement de la plainte de Nikon est qu'ASML et Zeiss 
usent d'une technologie brevetée de Nikon dans les matériels de 
lithographie d'ASML, employés dans le monde entier pour 
fabriquer des semiconducteurs, sans l'autorisation de Nikon, 
enfreignant par là-même les brevets de Nikon", explique le 
groupe japonais lundi dans un communiqué. 
    Nikon, le huitième équipementier des semiconducteurs 
mondial, a précisé qu'il avait porté contre les deux sociétés 
aux Pays-Bas, en Allemagne et au Japon. 
    Il ajoute qu'il réclame des dommages et intérêts et qu'il 
veut obtenir l'interdiction pour ASML et Zeiss, son fournisseur 
d'optiques, de vendre cette technologie. 
    ASML a une part de marché de 90% dans les machines haut de 
gamme de gravure des circuits électroniques dans les galettes de 
silicone, selon un rapport de Fitch Ratings datant de janvier. 
    "Le contentieux de Nikon est sans fondement, inutile et 
source d'incertitude pour l'industrie des semiconducteurs", a 
réagi Peter Wennink, PDG d'ASML, le troisième équipementier 
mondial des semiconducteurs et premier européen. 
    Il a ajouté qu'ASML avait tenté à plusieurs reprises de 
négocier avec Nikon la prorogation d'un accord de licences 
croisées. 
    Nikon a précisé que son action en justice faisait suite à 
l'échec d'une tentative de médiation par le biais d'un juge 
américain à la retraite l'an passé.  
    Carl Zeiss n'était pas disponible dans l'immédiat. 
    Nikon affirme qu'ASML et Carl Zeiss lui avaient déjà versé 
87 millions et 58 millions de dollars respectivement en 2004 
dans un autre contentieux. 
    L'action ASML gagnait près de 2% en Bourse d'Amsterdam en 
matinée. 
 
 (Harro ten Wolde et Eric Auchard à Francfort, Sam Nussey à 
TOkyo, Wilfrid Exbrayat pour le service français) 
 

Valeurs associées

+3.35%
+1.79%
+3.43%
+3.63%
+1.00%
0.00%
+2.75%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer