Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Nike : le titre chute, les avis des analystes
information fournie par Cercle Finance29/09/2021 à 14:37

(CercleFinance.com) - Le titre chute de près de 9% sur les trois dernières séances suite à l'annonce de la révision à la baisse de ses prévisions de croissance pour l'exercice en cours.

Nike a publié jeudi dernier un bénéfice net en croissance de 23% à 1,9 milliard de dollars au titre de son premier trimestre 2021-22, soit 1,16 dollar par action, pour une marge brute qui s'est améliorée de 1,7 point à 46,5%.

Le géant américain des articles de sport a vu ses revenus s'accroitre de 16% à 12,2 milliards de dollars (+12% hors effets de changes), une progression emmenée en particulier par une croissance à deux chiffres de Nike Direct dans les principales régions.

BofA Securities a ramené vendredi dernier son objectif de cours sur Nike de 168 à 160 dollars suite à la présentation des résultats trimestriels du groupe, pourtant ressortis supérieurs aux attentes.

En dépit de la vigueur actuelle de la demande, le fabricant d'articles de sport a été contraint de revoir à la baisse ses prévisions de croissance pour l'exercice en cours, uniquement en raison de problèmes liés à la chaîne logistique, fait valoir l'analyste.

Dans sa note, BofA souligne en effet que 'Nike a perdu 10 semaines de production pour cause de fermetures d'usines au Vietnam avec des temps de transport vers les Etats-Unis qui ont doublé, passant de 40 à 80 jours'.

Dans ces conditions, l'intermédiaire préfère maintenir un opinion 'neutre' sur le titre, estimant que son profil risque/rendement est bien équilibré aux niveaux actuels dans l'attente d'une meilleure visibilité sur les questions de logistique et sur la perspective d'un rebond de l'activité en Chine.

Jefferies réitère pour sa part sa recommandation 'achat' et son objectif de cours de 200 dollars sur Nike, voyant ainsi le titre gagner au moins 25% sur les 12 prochains mois.

'Le premier trimestre de Nike montre la force continue de la marque, que le consommateur dépense et n'est pas sensible aux prix, que les ventes en Chine continuent d'augmenter, et que le modèle à long terme est solide', souligne le broker.

S'il reconnait que la perturbation de la chaîne d'approvisionnement freine le flux, le broker n'y voit qu'un problème temporaire et considère le modèle DTC à long terme de Nike, comme le meilleur de sa catégorie parmi les entreprises mondiales de consommation.

Valeurs associées

NYSE +0.49%

Cette analyse a été élaborée par Cercle Finance et diffusée par BOURSORAMA le 29/09/2021 à 14:37:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.