Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Nexity, plus forte hausse du SBF 120 à la mi-séance du jeudi 29 septembre 2022 -
information fournie par AOF29/09/2022 à 12:04

(AOF) - Nexity

(+3,73% à 19,76 euros)

Le promoteur immobilier Nexity signe la plus forte progression de l'indice à la mi-journée. La valeur repart à la hausse après avoir dévissé hier fortement (-14,11% à la clôture hier) après la présentation de ses objectifs 2026. Réagissant à ces objectifs, Kepler Cheuvreux les a qualifiés "d'ambitieux".

AOF - EN SAVOIR PLUS

Points clés

- Premier promoteur français immobilier intégré ;

- Chiffre d’affaires de 4,6 Mds€ recentré sur la promotion résidentielle pour 70 % et d’entreprises, pour 12 %, et diversifié dans les services d’administration (18%) ;

- Modèle d'affaires d’opérateur immobilier intégré, unique en France : faible intensité en capital, équilibre des activités entre cycles courts, moyens et longs, mutualisation des coûts fixes à moins de 10 % du chiffre d'affaires / diversifié dans la régénération urbaine, les services aux particuliers et entreprises et les résidences gérées, d'où des offres intégrées promotion/services;

- Capital éclaté, les principaux actionnaires étant Alain Dinin et les managers de Nexity (11,4 % des actions) agissant de concert avec Crédit Mutuel Arkéa (5,3 %) et AG2RLa Mondiale (5 %), devant Prédica (6,4 %) et les salariés (3,6 %), Alain Dinin présidant le conseil d’administration de 14 membres et Véronique Bédague assurant la direction générale ;

- Situation financière solide avec une dette nette ramenée à 598 M€ avec effet de levier de 1,4, face à 1,9 Md€ de capitaux propres et 1,8 Md€ de disponibilités.

Enjeux

- Plan stratégique 2020-23 orienté client et articulé entre maillage du marché, consolidation des avantages concurrentiels et excellence opérationnelle avec, pour objectifs, une marge opérationnelle de 7 % dès 2021 et au moins 10 % de résultat opérationnel à l’international ;

- Stratégie d’innovation en 3 points : transformation de la fonction « systèmes d’information » pour mieux exploiter les opportunités disruptives - transition vers le cloud public, accords stratégiques dans l’infogérance, l’information... / en interne, innovation 360° d'accompagnement avec mise à disposition des données sur 1 600 start-up de l'immobilier, Intrapreneuriat au sein du Startup Studio et concours d'idéation Nex’Idea / participation à Smart building alliance, Paris&Co, Impulse Partners, Real Estech…, prises de participations dans des start-up, par FPCI ou directement ;

- Stratégie environnementale « Faire une ville durable et responsable » : objectif 2030 de réduction de 22 %, vs 2019, de l’empreinte carbone par m2 livré / végétalisation de toute la promotion immobilière en 2023 / émissions d’emprunts « verts » ;

- Visibilité de l’activité avec un pipeline de 20,7 Mds€, soit 5 ans d’activité, et un carnet de commandes de 6,6 Mds€.

Défis

- Retombées du partenariat avec AG2R La Mondiale dans les résidences seniors sous la marque Domitys (n°1 français, présent en Italie, Belgique et à l’île Maurice) et dans la promotion immobilière ;

- Risques pour la marge opérationnelle future de l’envolée des prix du foncier et allongement des délais d’obtention de permis de construire, frein à la croissance des ventes ;

- Guerre Russie-Ukraine : aucun impact direct mais report de la journée investisseurs à la rentrée 2022, en raison des incertitudes macro-économiques ;

- Objectifs 2022 : développement centré sur la France, part de marché supérieure à 14 % dans le logement, maintien du taux de marge opérationnelle autour de 8 % ;

- Dividende 2021 de 2,5 €.

Les foncières face à un marché du bureau moins porteur

En 2021, la demande placée (surfaces louées ou achetées par des utilisateurs) en Ile-de-France demeurait 22 % en deçà de son niveau de pré-crise sanitaire (2,38 millions en 2019), malgré le rebond (+ 32 %, à 1,85 million) engagé au second semestre. Elle est retombée à son niveau de 2013, loin du record de 2017 (2,63 millions). En revanche, au dernier trimestre 2021, l'offre immédiate (stock de bureaux vides) était au plus haut depuis sept ans, à 4 millions de mètres carrés. L'impact du télétravail est difficile à évaluer et il va s'étaler sur plusieurs années, à mesure de l'échéance des baux (durées fermes de trois, six ou neuf ans) et des décisions de déménagement des entreprises. Cette classe d'actifs présente néanmoins l'avantage d'offrir des loyers protégés de l'inflation par l'indexation. En France, l'indice ILAT (Indice des Loyers des Activités Tertiaires) prend, en effet, en compte l'inflation (50 %), les coûts de construction (25 %) et le PIB.

Valeurs associées

Euronext Paris +1.54%

Cette analyse a été élaborée par AOF et diffusée par BOURSORAMA le 29/09/2022 à 12:04:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.