Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Net repli attendu en Europe, la Fed inquiète
information fournie par Reuters27/01/2022 à 08:54

NET REPLI ATTENDU EN EUROPE, LA FED INQUIÈTE

NET REPLI ATTENDU EN EUROPE, LA FED INQUIÈTE

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues en nette baisse jeudi à l'ouverture tandis que le dollar grimpe au lendemain des annonces de la Réserve fédérale américaine qui font craindre un resserrement monétaire plus rapide qu'attendu par les marchés.

Les contrats à terme suggèrent une ouverture en repli de 1,99% pour le CAC 40 parisien, de 1,83% pour le Dax à Francfort, de 1,39% pour le FTSE à Londres et de 2,08% pour l'EuroStoxx 50.

Mercredi soir, la Fed a annoncé après la réunion de deux jours de son comité de politique monétaire qu'elle relèverait probablement ses taux d'intérêt en mars et réaffirmé son intention de mettre fin, en mars également, à ses achats d'obligations sur les marchés, avant de commencer à réduire son bilan de manière "significative".

Son président, Jerome Powell, a déclaré que la banque centrale ajusterait sa politique en gardant l'esprit ouvert, avec pour objectif d'éviter de favoriser l'ancrage d'une inflation durablement élevée.

Le ton jugé restrictif de la Fed a fait monter les rendements des emprunts d'Etat américains et le dollar tout en faisant céder Wall Street mercredi, puis les places asiatiques.

"La conférence de presse de Powell a laissé entendre que la Fed pourrait bien relever les taux à chaque réunion ou même envisager une hausse de 50 points de base si le besoin s'en faisait sentir, car il n'a pas saisi l'occasion d'exclure l'une de ces possibilités (...) ce n'était pas le message que les marchés de plus en plus nerveux voulaient entendre", a déclaré Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

BNP Paribas estime que la Fed pourrait relever ses taux à six reprises en 2022 contre quatre auparavant.

Au programme de la journée, les investisseurs attendent, en plus de plusieurs résultats d'entreprises, la publication à 13h30 GMT de la première estimation du produit intérieur brut (PIB) pour les Etats-Unis au quatrième trimestre. Les économistes interrogés par Reuters misent sur une accélération de la croissance américaine à 5,5% lors du dernier trimestre, après 2,3% au troisième trimestre 2021.

A WALL STREET

Les contrats à terme suggèrent une ouverture de Wall Street en baisse de plus de 1% après que la Bourse de New York a abandonné tous ses gains mercredi en réaction aux annonces restrictives de la Fed.

Le Dow Jones a terminé en repli de 0,38%, le Standard & Poor's 500, plus large, a perdu 0,15% et le Nasdaq Composite a fini à l'équilibre, à 13.542,12 points.

Côté résultats d'entreprises, Microsoft a progressé de 2,8% au lendemain de l'annonce d'un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes tandis que Boeing a chuté de 4,8% après avoir indiqué qu'il enregistrait une charge de 3,5 milliards de dollars au T4 en raison des retards de livraisons pour son 787 Dreamliner.

Après la clôture, Tesla a dit anticiper cette année une augmentation de plus de 50% sur un an de ses livraisons de véhicules malgré les problèmes de la chaîne d'approvisionnement qui, selon le constructeur automobile, ne seront résolus qu'en 2023.

Le géant Intel a fait état d'un chiffre d'affaires record au quatrième trimestre mais prévoit un bénéfice du premier trimestre en dessous des attentes de Wall Street.

EN ASIE

A la Bourse de Tokyo, le Nikkei a chuté de 3,11% - au plus bas depuis novembre 2020 - plombé par les valeurs technologiques à la perspective d'une hausse de taux aux Etats-Unis dès le mois de mars.

En Chine, le CSI 300 des grandes capitalisations a perdu 1,96% et l'indice composite SSE de Shanghai a reculé de 1,78%.

CHANGES/TAUX

Le rendement des emprunts d'Etat américains à deux ans, plus sensible à l'évolution des taux, a inscrit ce jeudi un plus haut de près de deux ans, à 1,196%.

Celui des Treasuries à dix ans revient pour sa part à 1,8388%, mais reste proche du pic d'une semaine touché la veille à 1,88%.

"Le marché pensait que quatre hausses de taux étaient quasiment acquises pour cette année, c'est-à-dire une par trimestre (...) Mais Jerome Powell n'a pas exclu qu'il aurait plus de quatre relèvements", a déclaré Moh Siong Sim, stratège chez Bank of Singapore.

Dans les premiers échanges, le rendement du Bund à dix ans avance de plus de trois points de base, à -0,036%.

Le niveau élevé des rendements des bons du Trésor fait grimper le dollar qui s'apprécie de 0,77% face à un panier de devises de référence.

L'euro recule à son plus bas niveau en deux mois, à 1,1211.

PÉTROLE

Les cours du pétrole sont orientés en baisse avec le renchérissement du dollar: le baril de Brent cède 0,48% à 89,53 dollars et le brut léger américain 0,58% à 86,84 dollars.

(édité par Blandine Hénault)

Valeurs associées

NASDAQ -0.81%
NASDAQ -6.42%

3 commentaires

  • 27 janvier09:54

    Avec des taux d'intérêt à 1 ou 2% c'est la fin du monde capitaliste!


Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.