Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Net recul des exportations allemandes au mois d'août

Reuters09/10/2014 à 14:13

LES EXPORTATIONS ALLEMANDES

BERLIN (Reuters) - Les exportations allemandes ont baissé de 5,8% en août, leur recul le plus marqué depuis janvier 2009, au plus fort de la crise financière.

Les données publiées jeudi par l'Office des statistiques fédérales confirment le ralentissement de la première économie d'Europe, touchée par la morosité de l'ensemble de la zone euro ainsi que par les tensions géopolitiques, en particulier le conflit ukrainien.

Si les vacances d'été tardives dans certains Länder ont contribué à la baisse à la fois des exportations et des importations, ces chiffres n'en sont pas moins une mauvaise nouvelle de plus pour l'Allemagne après les baisses des commandes à l'industrie et de la production déjà annoncées cette semaine.

Tous ces indicateurs devraient relancer le débat sur la politique économique de la chancelière Angela Merkel, accusée de privilégier l'équilibre budgétaire aux dépens des investissements publics en matière d'infrastructure.

"Nous n'avons plus de croissance", déplore Volker Treier, économiste en chef de la Fédération des chambres de commerce allemandes (DIHK). "Cela fait des années qu'il y a trop peu d'investissements en Allemagne."

Les importations ajustées des variations saisonnières ont reculé de 1,3% sur un mois alors que les économistes avaient tablé sur une hausse de 1,0%. Ils attendaient une baisse de 4,0% des exportations en août, selon une enquête Reuters.

L'excédent commercial a été de 17,5 milliards d'euros en août, en baisse par rapport aux 22,2 milliards en juillet. Ce chiffre est également inférieur aux prévisions des économistes, qui escomptaient un excédent de 18,5 milliards.

L'économie allemande a subi un coup d'arrêt au deuxième trimestre, avec une contraction de 0,2% du produit intérieur brut. Certains économistes redoutent une entrée en récession avec une nouvelle contraction au troisième trimestre.

Les instituts de conjoncture de référence viennent de revoir en baisse sensible leurs prévisions de croissance de l'économie allemande pour cette année et la suivante, les ramenant à 1,3% et 1,2% respectivement contre 1,9% et 2,0% précédemment.

Ces chiffres pourraient conduire à une révision des prévisions officielles du gouvernement allemand, qui prennent en compte les analyses des instituts.

"La tache la plus importante en matière de politique économique dans ce domaine est de soutenir la croissance et de créer des conditions favorables d'investissement", ont déclaré les instituts allemands. "Il existe une certaine marge de manoeuvre pour une politique budgétaire constructive."

Tout en relevant leurs prévisions de chômage et en abaissant leurs prévisions d'inflation et d'encours nets de crédit, ils ont estimé que le projet de la Banque centrale européenne de rachats d'obligations sécurisées et de prêts titrisés (asset-backed securities, ABS) apporterait un soutien limité à la croissance dans le zone euro.

(Alexandra Hudson; Patrick Vignal pour le service français)

Mes listes

valeur

dernier

var.

1.164 -0.17%
11.043 -0.05%
24.28 +0.41%
16.95 -4.72%
1.11 +0.36%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.