Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Nestlé prudent pour 2012 après avoir battu le consensus

Reuters16/02/2012 à 14:35

LES RÉSULTATS DE NESTLÉ MEILLEURS QU'ATTENDU EN 2011

ZURICH (Reuters) - Nestlé s'est déclaré jeudi prudemment confiant pour 2012 après avoir publié des résultats annuels meilleurs que prévu pour 2011 et annoncé une hausse de son dividende.

"Cette année ne fut pas facile et nous ne prévoyons pas que 2012 le soit davantage", a averti l'administrateur délégué Paul Bulcke, cité dans le communiqué, le groupe évoquant un contexte économique caractérisé par des incertitudes et la persistance de la volatilité.

Le géant suisse de l'alimentation vise pour cette année une croissance organique entre 5% et 6% ainsi qu'une amélioration de sa marge opérationnelle courante et de son bénéfice courant par action à taux de change constants.

"Les prévisions sont relativement optimistes, compte tenu de l'environnement", souligne Jean-Philippe Bertschy à la banque Vontobel.

Andrew Wood, analyste chez Bernstein, partage cet avis. "Toutefois, nous nous montrons prudents pour les ventes en ce début d'année", a-t-il indiqué dans une note de recherche.

Unilever, l'un des principaux concurrents de Nestlé, a mis en garde au début du mois contre les risques potentiels de l'année 2012.

En 2011, Nestlé a vu sa croissance organique s'améliorer à 7,5%, contre 6% l'année précédente, mais la croissance interne réelle (Real Internal Growth-RIG), l'indicateur le plus suivi par les investisseurs, a reculé à 3,9%, contre 4,4% en 2010.

Les analystes interrogés par Reuters prévoyaient toutefois des taux de croissance inférieurs, à 7,1% et 3,7% respectivement.

Le chiffre d'affaires a reculé de 4,8% par rapport à 2010, à 83,6 milliards de francs suisses (69,3 milliards d'euros), conformément aux attentes des marchés.

Le numéro un mondial du secteur précise qu'en ajoutant ses dernières acquisitions en Chine, Hsu Fu Chi et Yinlu, les marchés émergents représentent désormais 41% de ses ventes.

2012 NE SERA PAS FACILE

Le bénéfice net annuel, à 9,5 milliards de francs suisses, est légèrement supérieur aux 9,32 milliards anticipés par les analystes.

Le résultat opérationnel courant s'est établi à 12,5 milliards alors que les marchés tablaient sur 12,44 milliards et la marge s'est améliorée de 60 points de base à 15% (+90 points à taux de change constants).

Le conseil d'administration proposera à l'assemblée générale le versement d'un dividende de 1,95 franc par action au titre de l'exercice écoulé, contre 1,85 franc pour l'année précédente.

Pour l'année en cours, Nestlé anticipe une croissance organique entre 5% et 6%, ainsi qu'une amélioration de la marge opérationnelle courante et du bénéfice récurrent par action à taux de change constants.

Son rival français Danone a dit la veille aborder 2012 avec confiance après avoir atteint l'an dernier ses objectifs de croissance, grâce à de bonnes performances dans les pays émergents où le groupe réalise aujourd'hui plus de la moitié de ses ventes.

L'action Nestlé gagnait 1,65% à 55,35 euros sur le marché suisse vers 11h20 GMT alors que l'indice Stoxx européen de l'alimentation et des boissons progressait de 0,43%.

Pascal Schmuck, édité par Nathalie Olof-Ors et Marc Angrand


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.