Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

GETLINK

11.6300EUR
+0.26% 
Ouverture théorique 11.6300
indice de référence SBF 120

FR0010533075 GET

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    11.5950

  • clôture veille

    11.6000

  • + haut

    11.6750

  • + bas

    11.5400

  • volume

    702 496

  • valorisation

    6 397 MEUR

  • capital échangé

    0.13%

  • dernier échange

    26.04.18 / 17:35:17

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    10.4700

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    12.7900

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer
    PEA-PME

    Qu'est-ce que le PEA-PME ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter GETLINK à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter GETLINK à mes listes

    Fermer

Myferrylink-Le plan du gouvernement sauverait 380 emplois

Reuters23/07/2015 à 16:11

(Actualisé avec porte-parole DFDS) PARIS/LILLE, 23 juillet (Reuters) - Le gouvernement propose la création d'une nouvelle Scop de 150 salariés et la reprise par le Danois DFDS DFDS.CO de 230 salariés de la Scop Sea France dans son protocole de sortie de crise du dossier Myferrylink dévoilé jeudi après des semaines d'actions, dont le blocage partiel du port de Calais. Porté par le secrétaire d'Etat aux Transports Alain Vidalies, ce protocole a été proposé à Eurotunnel GETP.PA , à DFDS et au conseil de surveillance de la Scop SeaFrance qui sont appelés à donner leur réponse d'ici lundi prochain. Ce protocole vise à trouver une solution à la crise qui a éclaté en juin avec la décision d'Eurotunnel de céder deux de ses trois navires de sa filiale MyFerryLink au danois DFDS. L'opérateur du tunnel sous la Manche a expliqué avoir vendu à contrecoeur le Berlioz et le Rodin, les deux navires de transports de passagers exploités par la Scop SeaFrance pour MyFerryLink, en raison d'une décision de l'autorité britannique de la concurrence. Le protocole de sortie de crise du gouvernement prévoit que DFDS, s'engage "après entretien individuel à recruter 230 salariés de l'actuelle Scop SeaFrance". Eurotunnel doit pour sa part s'engager "à passer un contrat d'affrètement du navire Nord-Pas-de-Calais (son troisième navire-NDLR), avec une nouvelle Scop constituée par 150 salariés sociétaires de la Scop Seafrance." La mise en liquidation de la Scop Seafrance est quant à elle jugée "inéluctable avant la fin du mois d'août". Au total, le protocole prévoit la reprise de 380 salariés. Une réunion se tiendra "rapidement" concernant le sort des 107 salariés qui pourraient être licenciés. Le protocole établit une priorité d'embauche pendant cinq ans pour les anciens salariés de la Scop Seafrance si Eurotunnel ou DFDS crée de nouveaux emplois maritimes sur le port de Calais. Contacté par Reuters, Eric Vercoutre, secrétaire général du syndicat Maritime Nord, estime que "tout n'est pas réglé", ajoutant que la décision serait annoncée lundi. "Le problème c'est l'emploi", souligne-t-il. "Tout n'est pas réglé. Il reste des gens sur le carreau. Alors ce protocole c'est une base, c'est le début il faut continuer à travailler sur ses bases. Il faut améliorer ce qui peut l'être, continuer à avancer. La discussion n'est pas finie.". A Copenhague, un porte-parole de DFDS a fait part de la volonté de la société logistique et maritime danoise de participer aux discussions sur une sortie de crise. "DFDS a été invitée par le gouvernement français à des discussions à Paris et nous avons l'intention d'y participer avec une attitude constructive", a-t-il dit, sans donner plus de précisions. (Marine Pennetier et Pierre Savary, avec Ole Mikkelsen à Copenhague, édité par Yves Clarisse)

Valeurs associées

+0.26%

Mes listes

valeur

dernier

var.

19.5 -18.92%
59.95 +2.30%
5453.58 +0.74%
17.055 +2.99%
0.338 +4.81%
5.27 +1.74%
6.72 +0.93%
36.3 +2.69%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.