Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Municipales 2014 : des villes sous pression financière

Boursorama12/03/2014 à 19:20

 

Les Français sont appelés aux urnes les 23 et 30 mars 2014

Les 23 et 30 mars, les Français sont appelés à élire leurs conseillers municipaux et leurs maires. Loin des excès de ces dernières années, les futurs élus de nos « chères » communes devront pour certains réfréner leurs propensions naturelles à dépenser.

La bataille des Municipales offre bien quelques duels politiques suivis de près par les médias nationaux : Anne Hidalgo contre Nathalie Kosciusko-Morizet à Paris ou Jean-Claude Gaudin contre Patrick Menucci à Marseille. Mais au-delà des affrontements politiques classiques entre les partis, les maires, qu'ils soient de droite ou de gauche, devront le plus souvent affronter une situation financière sous contrainte. C'est la Cour des comptes qui a tiré l'alarme en octobre dernier : si l'endettement des administrations locales reste peu élevé en comparaison de celui de l'Etat (9,5% de l'endettement public), il existe des facteurs de déséquilibre inquiétants, en particulier les dépenses de fonctionnement qui atteignaient, en 2012, 35% du budget des administrations locales et 50% pour les communes ! A l'instar des départements et des régions, les maires sont clairement rappelés à l'ordre par les sages de la rue Cambon.

Selon l'Institut Montaigne qui a publié en décembre une étude sur la gestion des dix plus grandes villes françaises, leurs dépenses ont ainsi progressé en moyenne plus vite que l'inflation : +28% sur la période 2002-2012. Si les cas de surendettement sont rares, Paris (qui est aussi un département), Nice, Bordeaux et Lille se montrent particulièrement dépensières avec un budget dépassant 2000 euros par habitant. Contrairement à l'Etat, les mairies ne peuvent pourtant s'endetter pour régler leurs dépenses de fonctionnement (risque de placement sous tutelle de l'Etat) mais les mairies n'ont pas lésiné sur les grands travaux au cours de la dernière décennie.

Selon cette étude, la dette des dix plus grandes villes françaises a augmenté de 1 milliard depuis 2008 pour atteindre 7 milliards. Si ces villes consacraient la totalité de leur capacité d'autofinancement à rembourser leur dette, il faudrait 1,2 année à Strasbourg, 4 ans à Paris et Lyon et 12 ans à Marseille et Lille pour se désendetter complètement. Et l'Institut d'expliquer que les marges de manœuvre financière, qui passeraient par une hausse des impôts locaux (taxe foncière et taxe d'habitation) et un accroissement des transferts financiers de l'Etat, sont quasi-nulles. Dans un contexte de ras-le-bol fiscal, les futurs maires n'auront guère le choix que de faire des économies coûte que coûte pour contenir la hausse de l'endettement de leurs villes respectives. Après le temps de la campagne et des promesses de dépenses, viendra le temps de la gestion sous contrainte financière.

Retrouvez notre page spéciale consacrée aux Municipales 2014 : flux de dépêches, vidéos etc. pour suivre au plus près l'actualité de la campagne. 

J.G


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.