Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Moscovici espère un accord sur l'union bancaire mardi

Reuters10/12/2013 à 00:30

MOSCOVICI ESPÈRE UN ACCORD SUR L'UNION BANCAIRE MARDI

BRUXELLES (Reuters) - Pierre Moscovici a déclaré lundi soir avoir bon espoir de parvenir mardi à un accord sur l'union bancaire, plus particulièrement sur un mécanisme de résolution des crises bancaires, lors du conseil des ministres des Finances européens à Bruxelles.

Le ministre français de l'Économie, qui s'exprimait à l'issue d'une réunion de l'Eurogroupe, devait s'entretenir dans la soirée avec plusieurs de ses homologues, dont l'Allemand Wolfgang Schäuble, pour tenter de surmonter les divergences qui subsistent sur le mécanisme de résolution unique.

"Je m'attends à une journée longue, à des discussions complexes mais j'ai bon espoir que nous parvenions à un bon accord demain", a-t-il déclaré.

Il a cependant rappelé des positions françaises qui sont à ce stade autant de points de divergences avec l'Allemagne.

Il a ainsi réaffirmé que Paris souhaitait voir le futur fonds unique de résolution adossé, au moins pendant sa phase de montée en puissance, sur le mécanisme européen de stabilité financière (MES), créé pour affronter d'éventuelles crises financières dans la zone euro.

Le futur fonds de résolution "doit bénéficier d'un filet de sécurité financier également unique (...) et ce back stop, dans l'état de ce qui existe aujourd'hui (...), c'est ou ce doit être le mécanisme européen de stabilité", a-t-il expliqué.

C'est, selon lui, une des clefs pour protéger les budgets nationaux de l'impact d'une crise systémique. "C'est un point substantiel pour nous", a-t-il ajouté.

Or, quelques heures plus tôt, un responsable allemand expliquait que, pour Berlin, le MES ne pouvait pas être utilisé pour autre chose que ce pour quoi il a été conçu initialement : "Un ultime recours, spécifiquement si un Etat membre en fait la requête et en contrepartie de conditions appropriées."

"C'est comme ça et c'est comme ça que cela doit rester", a ajouté ce responsable.

Pour la France, la Commission européenne doit par ailleurs constituer le "pilier" du dispositif de prise de décision du mécanisme unique de résolution, a rappelé Pierre Moscovici.

Or, là encore, l'Allemagne est opposée à ce que la Commission ait le dernier mot concernant le déclenchement du mécanisme de résolution en cas de crise.

Le ministre français a également rappelé que Paris souhaitait que le champ de compétence de ce mécanisme s'étende au plus grand nombre de banques possible, alors que Berlin veut le limiter aux établissements les plus importants.

Faute de compromis mardi, Pierre Moscovici a estimé que les ministres des Finances de l'UE devraient de nouveau tenter de s'entendre avant le prochain Conseil européen des 19 et 20 décembre, "peut-être le 18", pour qu'un accord sur le mécanisme de résolution soit conclu avant la fin de l'année.

"Il est souhaitable que ce sujet soit entériné au Conseil européen mais que ce soit les ministres des Finances qui l'aient traité", a-t-il souligné.

Emmanuel Jarry, édité par Tangi Salaün

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.