Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Moscou prêt à apporter plus de 10 milliards de dollars au FMI

Reuters22/04/2012 à 11:53

Moscou prêt à apporter plus de 10 milliards de dollars au FMI

par Lidia Kelly

WASHINGTON (Reuters) - La Russie envisage d'accorder au Fonds monétaire international (FMI) un supplément de ressources de plus de dix milliards de dollars mais le montant exact sera fixé en coordination avec les autres pays émergents du groupe dit BRICS, a annoncé samedi le ministre russe des Finances.

"Nous avons déjà dit que la contribution minimum (de la Russie) serait de 10 milliards de dollars, la question est maintenant de changer cette somme, de l'augmenter pour tenir compte du besoin de ressources supplémentaires du FMI", a déclaré Anton Silouanov à la presse.

"Nous allons nous coordonner avec nos collègues des BRICS et décider ensemble de ce qu'on peut faire", a-t-il ajouté en marge d'une réunion entre le FMI et la Banque mondiale à Washington.

Le groupe dit BRICS regroupe le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine et l'Afrique du Sud.

Les pays du G20 se sont engagés vendredi à fournir au FMI un supplément de ressources de 430 milliards de dollars pour faire face à la crise de la dette dans la zone euro.

Selon Anton Silouanov, la plus grande partie de cette somme, 362 milliards de dollars, avait déjà été promise auparavant. "Il reste environ 70 milliards" à répartir entre les contributeurs, a-t-il indiqué.

Les économies émergentes, qui étaient jusqu'à présent plutôt les bénéficiaires de l'aide, se sont cette fois joint à l'effort collectif, même si elles attendent, en contrepartie, que leur poids au sein des institutions financières internationales augmentent, au détriment de celui de l'Europe.

NOUVEAUX QUOTAS

Le G20 s'est engagé sur cette voie vendredi, en promettant que les droits de vote des pays émergents, appelés quotas, vont être augmentés lors du sommet du FMI programmé en octobre prochain.

La Russie s'est félicitée de cette décision, même si elle a pris soin de ne pas présenter la réforme des quotas comme une condition préalable au versement de sa contribution. Le nouveau système de quota doit être clair et compréhensible, a insisté samedi le ministre russe des Finances.

"Nous proposons que le calcul des quotas se base en priorité sur deux indicateurs principaux, la taille du produit intérieur brut (PIB) de chaque pays et le volume de leurs réserves d'or et de devises", a dit Anton Silouanov.

Si de tels critères devaient être retenus, l'influence de Moscou au sein du FMI augmenterait considérablement, la Russie disposant de la troisième réserve de change mondiale, avec 516,7 milliards de dollars.

Certains pays du groupe dit BRICS n'ont toutefois plaidé qu'en faveur d'une meilleure prise en compte du poids du PIB, a reconnu Silouanov.

"Plusieurs pays estiment qu'il faut poursuivre le dialogue dans ce domaine. Certains pays qui ont déjà un quota n'ont aucun intérêt à ce qu'il soit recalculé et préfèrent, évidemment, que l'on conserve la formule actuelle, sans y apporter de changement", a-t-il confié.

Tangi Salaün pour le service français

Mes listes

valeur

dernier

var.

112.8 0.00%
AXA
22.95 -0.04%
62.7 +1.74%
5640.1 +0.05%
0.877 -0.15%
1.178 -0.12%
101.95 -0.39%
11.92 -0.83%
54.12 -0.70%
87.26 +0.39%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.