Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Moody's table sur un volume HY et Loans en euro 2015 égal à 2014

Reuters06/11/2014 à 19:28

PARIS, 6 novembre (Reuters) - Les émissions d'obligations à haut rendement (HY) et de prêts à effet de levier (leveraged loans) en Europe ont atteint à la fin septembre 206 milliards de dollars, soit une hausse de près de 9% par rapport à l'ensemble de l'année 2013 (188 milliards de dollars), selon des données publiées jeudi par Moody's. L'agence de notation s'attend en 2015 à un volume d'émissions du même ordre que cette année. Cette prévision s'appuie, dit Moody's, sur un scénario de persistance en 2015 de taux d'intérêt toujours bas en zone euro et son corollaire la recherche de rendement par les investisseurs, des spreads de crédit relativement étroits et des conditions macroéconomiques qui s'améliorent lentement. "Nous pensons également que la tendance à la désintermédiation bancaire va continuer d'attirer de nouvelles entreprises sur le marché de la dette", soulignent les analystes de l'agence de notation. Taux bas et spreads resserrés vont inciter les entreprises à solliciter soit le marché obligataire HY ou celui des "leveraged loans" qui a retrouvé des couleurs en 2013 après plusieurs années de crise. Selon les données de Moody's, le marché des "leveraged loans" (financement ou refinancement d'acquisition via de la dette à effet de levier, ou LBO) a atteint un volume d'émission de 99 milliards de dollars à fin septembre contre 81 milliards de dollars émis en 2013. "CLAUSES LIMITÉES" L'agence prévoit également que l'année prochaine le taux de défaut reste sous la moyenne historique en Europe. "Nous avons enregistré un taux de défaut bas de 2% en Europe au troisième trimestre et nous nous attendons à ce qu'il se situe entre 1% et 2% dans les 12 prochains mois." Son modèle fait ressortir un taux de défaut de 2,3% dans le monde sur ces deux catégories de dette alors que la moyenne historique mondiale calculée depuis 1983 s'établit à 4,7%. Pour Moody's, la qualité des "covenants", ou termes des crédits syndiqués destinés au refinancement des opérations LBO, s'est détériorée en 2014 avec l'accroissement des prêts dits "cov-lite" (clauses limitées) qui offrent moins de protection au créancier. Cette tendance va se poursuivre en 2015 mais à un rythme moins soutenu, prévoit-elle. Le refinancement de LBO va continuer à dominer le marché HY dans les 12 prochains mois, avec des échéances plus étalées dans le temps à mettre au crédit de l'amélioration des conditions de marché au cours des trois dernières années qui ont permis de repousser le mur de la dette à 2018. Pour que le marché des obligations HY atteignent le volume de 2014 (107 milliards de dollars à fin septembre), il va falloir avoir des émissions obligataires destinéees au financement des fusions-acquisitions et l'arrivée de nouveaux émetteurs de taille intermédiaire, ce que l'agence anticipe. Moody's note que le financement de l'acquisition de SFR par Altice/Numericable NUME.PA a fourni au marché rien moins que 13 milliards d'euros de dette cette année. Thierry de Vergnes, directeur général de la gestion de fonds de dettes chez Lyxor Asset Management UK, a souligné qu'aujourd'hui les leviers des LBO (le ratio dette sur Ebitda) a baissé. En moyenne, l'apport en capital est de 42% contre 33% avant la crise, et en corollaire la dette représente 58% contre 67%. Lors d'un point de presse à Paris, il a estimé jeudi que les prêts 'cov-lite' accroissaient la "profondeur et la diversité du marché des prêts" et constituaient une alternative viable aux obligations. "Toutefois, les investisseurs doivent faire preuve de prudence dans le suivi de la performance de leur placement afin de réagir rapidement si l'emprunteur rencontre des difficultés financières", a-t-il dit. (Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez)


Cette analyse a été élaborée par Reuters et diffusée par BOURSORAMA le 06/11/2014 à 19:28:01.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.