Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

VOLKSWAGEN VZ

161.72EUR
-1.39% 
Ouverture théorique 0.00

DE0007664039 VOW3

Stuttgart données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    163.84

  • clôture veille

    164.00

  • + haut

    165.92

  • + bas

    161.00

  • volume

    9 022

  • valorisation

    80 056 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    15.06.18 / 21:55:02

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur VOLKSWAGEN VZ

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter VOLKSWAGEN VZ à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter VOLKSWAGEN VZ à mes listes

    Fermer

Montupet discute de son rachat par le canadien Linamar-sources

Reuters15/10/2015 à 11:14

* Le titre Montupet suspendu à la Bourse de Paris * La transaction pourrait valoriser Montupet à environ E800 mlns * CA de Montupet en hausse de 19% au T3 (Actualisé avec suspension de la cotation du titre, commentaire de gérant) par Pamela Barbaglia et Arno Schuetze LONDRES/FRANCFORT, 15 octobre (Reuters) - L'équipementier automobile français Montupet MNTP.PA est en discussions en vue de son rachat par son concurrent canadien Linamar LNR.TO dans le cadre d'une transaction qui le valoriserait environ 800 millions d'euros, a-t-on appris mercredi auprès de deux sources informées de ce projet. Montupet a engagé la banque d'investissement américaine Jefferies pour l'épauler dans cette négociation, dont l'issue n'est pas certaine, ont ajouté ces sources. Linamar et Jefferies ont refusé de s'exprimer à ce sujet tandis que personne n'était joignable dans l'immédiat chez Montupet pour commenter ces informations. A la Bourse de Paris, la cotation de l'action de l'équipementier automobile a été suspendue jeudi matin à la demande de l'entreprise et dans l'attente d'un communiqué. Au cours de clôture de mercredi à 61,93 euros, Montupet affiche une capitalisation boursière de 667 millions d'euros. "Cela fait longtemps qu'il y a des rumeurs sur Montupet. On sait bien que le segment des équipementiers est sous pression et des rapprochements y sont inévitables pour réduire les coûts de production et de R&D", souligne un gérant de portefeuille parisien. "Les conséquences du scandale Volkswagen et le ralentissement économique en Chine vont clairement accélérer ce mouvement." Basé à Clichy, près de Paris, Montupet fournit des pièces de fonderie, essentiellement pour moteurs, à plusieurs grands constructeurs tels que Peugeot PEUP.PA , Volkswagen VOWG_p.DE , Renault RENA.PA , BMW BMWG.PA , General Motors GM.N et Ford F.N . Présent en France et dans plusieurs autres pays européens, mais aussi au Mexique, il emploie plus de 3.200 personnes et sa capitalisation boursière s'élève à 668 millions d'euros. Ses dirigeants, qui possèdent environ 37% de la société, se sont dits cette année prêts à vendre leurs parts à un partenaire industriel actif dans le secteur automobile et connaissant les métiers de la fonderie. LINAMAR ADEPTE DE LA CROISSANCE EXTERNE D'après les analystes de la banque d'investissement Berenberg, Montupet cherche à nouer une alliance industrielle dans le but de se développer en Chine. Son président directeur général Stéphane Magnan, 64 ans, possède 11,69% du capital de l'entreprise tandis que les directeurs généraux délégués Marc Majus et Didier Crozet, respectivement âgés de 67 et 66 ans, ont une participation cumulée de 20,49%. Montupet a fait état mercredi en fin de journée d'une hausse de 19% de son chiffre d'affaires sur le troisième trimestre, à 119,9 millions d'euros, et a confirmé s'attendre à une forte hausse de ses ventes sur l'ensemble du second semestre. ID:nL8N12E44F L'équipementier avait indiqué fin septembre ne pas être affecté par les problèmes du groupe Volkswagen, qui a reconnu avoir manipulé les tests sur les émissions polluantes de ses véhicules diesels aux Etats-Unis. ID:nL5N11T0CN De son côté, Linamar, dont la capitalisation boursière s'élève à environ 3,7 milliards de dollars (3,23 milliards d'euros), a souvent eu recours aux opérations de croissance externe pour se développer internationalement. Il a acquis l'an dernier une participation majoritaire dans l'équipementier allemand Seissenschmidt. Un rapprochement avec Montupet lui permettrait de rivaliser avec des concurrents de plus grande taille tels que l'allemand ZF Friedrichshafen, qui a avalé en 2014 l'américain TRW Automotive Holdings pour donner naissance au deuxième équipementier automobile mondial par le chiffre d'affaires. Une autre entreprise canadienne, Magna International, a mis la main en juillet sur l'équipementier allemand Getrag pour 1,75 milliard d'euros. ID:nL5N0ZW391 (Avec Matthieu Protard et Alexandre Boksenbaum-Granier à Paris, Allison Martell à Toronto et Emiliano Mellino à Londres, édité par Julien Ponthus)

Valeurs associées

-1.39%
+0.42%
-1.07%
-1.22%
+2.44%
+1.18%
0.00%
0.00%
0.00%
-100.00%
-1.42%
-2.89%
0.00%
-0.47%
-0.08%
+0.71%
Afficher toutes les valeurs associées Réduire

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.