1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Montebourg : une provocation à contretemps

Le Point26/08/2014 à 12:23

Arnaud Montebourg ne participera pas à la bataille européenne pour la réorientation de la politique économique européenne que demande la France.

L'interview tonitruante d'Arnaud Montebourg dans Le Monde daté de samedi-dimanche pour demander un changement de cap de la politique économique du gouvernement a réussi à éclipser une des rares bonnes nouvelles pour François Hollande. Au moment où le ministre de l'Économie prenait sciemment le risque de quitter l'exécutif en franchissant, au moins sur la forme, une nouvelle étape dans sa contestation de la politique économique du chef de l'État et de son Premier ministre, le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, apportait un soutien de poids à la France dans son bras de fer européen pour la "réorientation de l'Europe" avant le sommet européen décisif de la fin de la semaine sur le sujet.

Vendredi, lors du grand raout annuel des banquiers centraux consacré au chômage, à Jackson Hole aux États-Unis dans le Wyoming, l'Italien a significativement infléchi sa position habituelle. Bien sûr, il a réclamé aux États, comme il le fait d'habitude, de mener des réformes pour s'attaquer à la composante structurelle du chômage, celle qui ne se réduit pas, même quand l'économie va bien. La France est particulièrement visée, elle qui souffre d'une réglementation étouffante, d'un marché du travail très rigide et d'un taux de dépenses publiques - et donc d'impôts - élevé.

Assouplissement

Mais il a aussi fait le constat alarmant d'une dangereuse baisse des perspectives d'inflation et de la relative impuissance...

Lire la suite sur Le Point.fr

9 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M8603854
    26 août11:53

    Montebourg sauveur de la gauche: au moins 5% des voix en 2017!

    Signaler un abus

  • ccoudra2
    26 août11:20

    L'enfermement dans une parité arithmétique hommes/femmes est totalement stupide. En plus de la parité hommes/femmes, il y a aussi la répartition politique, l'équilibre régional, l'équilibre des âges, sans oublier les attaches personnelles. Toutes ces considérations partisanes aboutissent à un gouvernement médiocre, hétérogène et inefficace. Ce n'est pas ainsi que l'on recrute dans une entreprise qui se veut efficace.

    Signaler un abus

  • hodor75
    26 août11:01

    allez encore un peu de temps et on va avoir un gouvernement d'union nationale!!! un truc qui fusionnerait l'aile droite de la gauche avec ce gros centre qui va de bayrou à Fillon...

    Signaler un abus

  • M8252219
    26 août10:48

    Y a-t-il des élus socialistes réellement capables de prendre la responsabilité de gouverner la France??? RÉDUIRE de moitié le nombre des députés,Plafonner tous leurs revenus ,indemnités, avantages et retraite à 5 fois le SMIG. SUPPRIMER le sénat.SUPPRIMER tous les régimes spéciaux.retour aux 40h hebdomadaires,retraite à 65 ans,3 jours de carence en arrêt maladie,POUR TOUS LES SALARIÉS.TERMINER les promotions automatiques à l'ancienneté dans le secteur publique

    Signaler un abus

  • jean.coq
    26 août10:47

    fifif2 - compétent je ne sais, mais con.pétant sûrement ...

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

2.675 -6.47%
4754.08 -0.95%
1.13725 +0.02%
55.99 -4.55%
1.8165 -5.34%

Les Risques en Bourse

Fermer