Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Monte Paschi publie une perte 2013 de 1,44 milliard d'euros

Reuters12/03/2014 à 11:39

PERTE PLLUS FORTE QU'ATTENDU POUR BANCA MONTE DEI PASCHI

MILAN (Reuters) - Banca Monte dei Paschi di Siena a fait état mercredi d'une perte plus élevée qu'attendu de 1,44 milliard d'euros au titre de 2013, sous le coup de dépréciations massives passées sur des créances douteuses.

Les analystes financiers avaient anticipé en moyenne une perte de 882 millions d'euros, selon un consensus fourni par la banque italienne en difficulté.

Les comptes du groupe sont ainsi dans le rouge pour la troisième année de suite. En 2012, la perte avait été de 3,17 milliards d'euros. L'Etat italien a dû voler au secours de Monte Paschi l'an dernier par le biais d'une aide publique de 4,1 milliards d'euros.

La banque de Sienne, qui doit procéder à une augmentation de capital de trois milliards d'euros après la mi-mai, a précisé que les dépréciations sur créances douteuses avaient représenté 2,75 milliards d'euros sur l'ensemble de 2013, dont 1,2 milliard sur le seul quatrième trimestre.

Comme nombre de ses pairs, la banque a procédé à un nettoyage de son bilan dans l'anticipation d'un examen de la qualité des actifs auquel la Banque centrale européenne procède cette année, avant une nouvelle batterie de "tests de résistance".

Mardi UniCredit, la première banque d'Italie par les actifs, a ainsi publié une perte annuelle record de 14 milliards d'euros, grevée par des dépréciations et des provisions sur créances.

L'accumulation des créances douteuses ou irrécouvrables, conséquence d'une récession sans précédent en Italie depuis la Seconde Guerre mondiale, est le problème le plus épineux auquel les banques de la troisième économie de la zone euro sont aujourd'hui confrontées.

Monte Paschi, la plus ancienne banque occidentale en activité, a sinon annoncé un ratio de solvabilité "Core Tier 1" de 10% fin 2013, en deçà des 11,1% enregistrés en septembre. Le ratio prend en compte l'aide publique, dont l'essentiel est censé être remboursé cette année.

L'action du groupe gagnait 1,86% à 0,2246 euro en début de matinée alors que l'indice bancaire italien était pratiquement inchangé.

(Silvia Aloisi, Benoît Van Overstraeten et Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand)


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.