Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Monte dei Paschi a perdu 3,2 milliards d'euros en 2012

Reuters28/03/2013 à 23:02

MONTE DEI PASCHI ACCUSE UNE PERTE PLUS LOURDE QUE PRÉVU EN 2012

par Silvia Aloisi

MILAN (Reuters) - Banca Monte dei Paschi di Siena a publié jeudi une perte annuelle plus lourde qu'attendu après avoir inscrit dans ses comptes d'importantes provisions et subi des pertes massives sur des produits financiers dérivés qui lui valent une enquête sur des soupçons de fraude.

Au total, la troisième banque italienne affiche au titre de 2012 une perte de 3,17 milliards d'euros, contre 2,5 milliards prévus par le consensus. En 2011, sa perte nette avait atteint 4,7 milliards.

Monte Paschi, qui a reçu le mois dernier quatre milliards d'euros d'aide de l'Etat italien, explique avoir inscrit dans ses comptes 2,7 milliards d'euros de provisions sur créances douteuses, dont 1,4 milliard sur le seul quatrième trimestre. Ce dernier chiffre est deux fois plus important qu'attendu par les analystes.

Le groupe toscan, souvent présenté comme la plus vieille banque du monde, a également enregistré une perte avant impôt de 730 millions d'euros liée à trois importantes transactions sur des dérivés.

"L'année a été difficile", a résumé lors d'une téléconférence avec des analystes l'administrateur délégué, Fabrizio Viola, nommé en 2012 pour redresser le groupe.

Il a ajouté que l'inspection du portefeuille financier de la banque était achevée et assuré qu'il n'y avait plus aucune mauvaise surprise à redouter.

Pour les analystes, la banque reste insuffisamment capitalisée. L'un d'eux a estimé que le ratio de solvabilité "core Tier 1" n'était que de 6,9%, bien en dessous donc du plancher de 9% requis par l'Autorité bancaire européenne.

BAISSE DE 3,7% DES COÛTS EN 2012

Monte Paschi, durement touché par la crise de la zone euro en raison de son importante exposition à la dette publique italienne, a été la seule banque d'Italie à n'avoir pas respecté les exigences de capitaux propres fixées l'an dernier par les autorités européennes.

Fin 2012, son bilan intégrait 25,8 milliards d'obligations d'Etat italiennes, ce qui en fait la plus exposée du secteur au regard de l'actif net.

Mais c'est surtout la révélation, en janvier, des pertes sur dérivés, qui a plongé le groupe dans la crise, en conduisant la justice italienne à lancer de nouvelles investigations venues s'ajouter à celles déjà en cours sur l'acquisition coûteuse, en 2007, de sa rivale Antonveneta.

Le produit net bancaire du groupe a reculé de 6,2% au cours de l'année en raison d'une baisse de 18% de son produit net d'intérêts.

Les prêts en défaut ("non performing loans") ont augmenté de 6% au dernier trimestre 2012 à 7,3 milliards d'euros un niveau que le directeur financier, Bernardo Mingrone, a jugé "indéniablement élevé".

Il a ajouté que les dépôts de la banque avaient souffert en février de la mauvaise publicité entourant son nom mais qu'ils s'étaient repris en mars.

La banque a aussi souligné que ses coûts avaient diminué de 3,7% en 2012. Le groupe, qui a annoncé 4.600 suppressions de postes et 400 fermetures d'agences d'ici 2015, a précisé que 1.660 personnes auraient quitté l'entreprise d'ici la fin du premier semestre et dit avoir déjà fermé 200 agences.

Silvia Aloisi, Nicolas Delame et Marc Angrand pour le service français

Mes listes

valeur

dernier

var.

0.34 +3.03%
41.12 +0.29%
4.5 0.00%
1.653 -0.18%
16.6 +0.58%
0.197 -0.76%
13.9 0.00%
8.85 +0.40%
20.97 +0.53%
79.1 -1.37%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.