1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Monsanto réduit ses dépenses et dégage un bénéfice inattendu

Reuters05/10/2016 à 15:28

MONSANTO RÉDUIT SA PERTE TRIMESTRIELLE

CHICAGO (Reuters) - Monsanto, qui a accepté le mois dernier d'être racheté par le groupe chimique allemand Bayer pour 66 milliards de dollars (près de 59 milliards d'euros), a dégagé un bénéfice ajusté inattendu sur les trois mois au 31 août avec la progression des volumes de ses ventes de semences céréalières et la contraction de ses dépenses.

Les analystes s'attendaient à ce que le spécialiste américain des semences enregistre un résultat ajusté négatif au quatrième trimestre de son exercice décalé, en raison de la faiblesse des cours des matières premières et de la baisse des revenus agricoles.

Le groupe de St. Louis, dans le Missouri, connu entre autres pour son maïs et son soja génétiquement modifiés et son herbicide Roundup, a pourtant publié mercredi un bénéfice hors exceptionnels de 7 cents par action alors que le consensus Thomson Reuters I/B/E/S prédisait une perte de 3 cents.

Les ventes de semences et d'organismes brevetés ont bondi de 34% sur le trimestre, en raison notamment du dynamisme du marché aux Etats-Unis.

Engagé dans des efforts de réduction de ses coûts, Monsanto a réduit ses dépenses de près de 10%.

Le groupe a annoncé en janvier la suppression d'environ 3.600 emplois, soit environ 16% de ses effectifs, d'ici la fin de l'exercice fiscal 2018.

La restructuration passe aussi par un abandon des activités dans le sucre de canne et la simplification de certaines activités commerciales et de recherche et développement.

Monsanto n'a pas fourni de précisions sur les éventuelles cessions d'actifs liées à son rachat par Bayer. Cette opération suscite des inquiétudes chez ses concurrents, parmi les organisations d'agriculteurs ou de consommateurs et au sein de la classe politique car elle va créer un géant contrôlant plus d'un quart du marché mondial des semences et des pesticides.

Bayer et Monsanto sont convaincus d'obtenir l'aval des autorités de la concurrence et le groupe allemand s'est dit prêt à céder pour 1,6 milliard de dollars d'actifs pour parvenir à son but.

Monsanto a réduit sa perte nette part du groupe à 191 millions de dollars, soit 44 cents par action, au quatrième trimestre, contre 495 millions de dollars, ou 1,06 dollar par action, un an plus tôt.

Les ventes du groupe ont progressé de 8,8% à 2,56 milliards de dollars, un niveau supérieur à l'estimation moyenne des analystes qui était de 2,36 milliards de dollars.

L'action, qui a perdu 4,3% depuis l'annonce du rachat par Bayer, était en légère hausse de 0,2% à 102,35 dollars dans les transactions avant l'ouverture à Wall Street.

(Karl Plume, avec Arathy S Nair à Bangalore; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Véronique Tison)

Valeurs associées

-0.50%
-0.97%
+0.46%
-0.13%
-0.64%
-0.50%
-0.98%
-0.40%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.