Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

VOLKSWAGEN VZ

148.28EUR
-4.57% 

DE0007664039 VOW3

Stuttgart données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    151.90

  • clôture veille

    155.38

  • + haut

    153.04

  • + bas

    148.10

  • volume

    17 701

  • valorisation

    73 403 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    21.06.18 / 21:55:03

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur VOLKSWAGEN VZ

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter VOLKSWAGEN VZ à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter VOLKSWAGEN VZ à mes listes

    Fermer

MONDIAL-Fiat aura besoin de plus que la 500X pour se relancer

Reuters02/10/2014 à 15:22

par Agnieszka Flak PARIS, 2 octobre (Reuters) - Fiat FIA.MI n'a pas grand chose d'autre à montrer au Mondial de l'automobile de Paris qu'une nouvelle version de la 500, son modèle vedette décliné si régulièrement que cette stratégie commence à susciter des doutes sur la capacité d'innovation du constructeur. Après le rachat à 100% de l'américain Chrysler, le nouveau groupe Fiat Chrysler Automobiles (FCA) s'est fixé des objectifs de croissance ambitieux qui s'appuient notamment sur le potentiel de développement prêté à Alfa Romeo, Maserati et Jeep. Les analystes jugent logique de concentrer les efforts sur les marques et les modèles haut de gamme, qui se vendent bien aux Etats-Unis et sur les marchés émergents. Mais ils s'inquiètent du risque de voir FCA négliger la marque Fiat, qui a écoulé 1,5 million de voitures l'an dernier, soit 34% des ventes totales du groupe. La 500X présentée à Paris appartient à la famille des "crossovers", une catégorie qui a le vent en poupe en ce moment, mais il est peu probable qu'elle modifie radicalement l'image de la marque Fiat, dont la gamme vieillit faute de nouveaux modèles. "La 500 prend de l'âge, le succès de ses déclinaisons est limité et (Fiat) manque d'une offre compétitive alors que Volkswagen VOWG_p.DE , Peugeot PEUP.PA et Renault RENA.PA continuent de lancer de nouvelles voitures", explique Sascha Gomel, analyste de Commerzbank. "Même si la reprise en Europe s'accélérait, Fiat serait à coup sûr perdant." LA GAMME FIAT VIEILLIT La Fiat 500, lancée en 2007 à l'initiative de Sergio Marchionne, l'administrateur délégué du groupe italien, pour tenter de relancer la marque et riposter au succès de Mini, filiale de BMW BMWG.DE , s'est vendue à plus d'un million d'exemplaires en six ans. Mais cette version modernisée d'un modèle historique du groupe était aussi censée favoriser le reste de la gamme, or cette stratégie a été mise à mal par la crise en Europe, particulièrement douloureuse pour le marché automobile, qui commence tout juste à se redresser. Et pendant ces années de vaches maigres, la gamme Fiat a continué de vieillir: la Punto break, par exemple, a aujourd'hui neuf ans. "Mini a fait ce qu'il fallait pour maintenir des ventes régulières au fil des ans en lançant lentement mais régulièrement des déclinaisons de ses produits, mais Fiat n'a pas été aussi discipliné", explique Jake Nakagawa, directeur de Portia Consulting. "Pour le consommateur moyen, les déclinaisons qu'il a sorties ont été relativement invisibles." La part de Fiat sur le segment B du marché est tombée de 9,3% en 2007 à 6,2% l'an dernier et elle pourrait encore reculer à 5,7% d'ici 2018, selon IHS Automotive. Sur le segment A, celui de la Fiat 500 et de la Panda, la part du groupe pourrait revenir sous 5% contre environ 7%. (avec Bernie Wooall à Detroit et Laurence Frost à Paris,; Marc Angrand pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot)

Valeurs associées

-4.57%
-4.14%
-3.91%
-3.62%
-3.12%
-3.60%
-0.84%
-2.81%
-100.00%
-3.11%
BMW
-3.03%
-3.98%
Afficher toutes les valeurs associées Réduire

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.