Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

CHRISTIAN DIOR

368.00EUR
-1.97% 
Ouverture théorique 368.00

FR0000130403 CDI

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    372.60

  • clôture veille

    375.40

  • + haut

    372.70

  • + bas

    366.20

  • volume

    21 766

  • valorisation

    66 427 MEUR

  • capital échangé

    0.01%

  • dernier échange

    19.06.18 / 17:35:04

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    331.20

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    404.80

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur CHRISTIAN DIOR

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter CHRISTIAN DIOR à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter CHRISTIAN DIOR à mes listes

    Fermer

Mode-Les entreprises françaises cherchent leur salut à l'export

Reuters21/09/2016 à 13:38
    * Les ventes de mode féminine en baisse de 2,8% au S1 
    * Les exportations ont progressé de 1,2% au S1 
    * Après un mauvais été, le secteur espère un meilleur T4 
    * Incertitudes sur l'approvisionnement en provenance de 
Turquie 
 
    par Pascale Denis 
    PARIS, 21 septembre (Reuters) - Les entreprises françaises 
de prêt-à-porter féminin, plombées par le marasme persistant sur 
leur marché domestique, redoublent d'efforts pour mieux vendre à 
l'international. 
    Les ventes de mode féminine ont reculé de 2,8% au premier 
semestre en France, à 4,9 milliards d'euros, accusant leur plus 
forte baisse depuis le premier semestre 2013, selon les chiffres 
de la Fédération française du prêt-à-porter féminin (FFPAPF). 
    Un printemps très pluvieux et peu propice aux achats de 
vêtements d'été, doublé d'un climat social tendu et de  
nombreuses grèves, ont pesé sur la consommation de mode. 
    L'été n'a guère été plus favorable. 
    "Juillet et août ont été mauvais, avec la chute du tourisme 
à Paris et sur la Côte d'Azur après l'attentat de Nice, tandis 
que la chaleur qui a sévi en France n'a guère poussé aux achats 
de rentrée", a déclaré mercredi François-Marie Grau, secrétaire 
général de la fédération professionnelle, qui compte parmi ses 
membres des marques comme Zadig & Voltaire, René Derhy, Zapa, 
Bérénice, Gérard Darel, Anne Fontaine ou Cotélac. 
    Dans ce contexte, la fédération se refuse à toute prévision 
pour l'ensemble de 2016, se contentant d'espérer que la deuxième 
partie de l'année "sera meilleure". 
    Seul motif de satisfaction pour le secteur : les entreprises 
 restent dynamiques à l'export, où elles réalisent environ 35% 
de leurs ventes. 
    En hausse pour la huitième année consécutive, les 
exportations de marques françaises ont progressé de 1,2% au 
premier semestre à 1,5 milliard d'euros. 
    "Nous nous mobilisons pour nous développer davantage à 
l'export, qui constitue une voie de secours face à la baisse de 
la consommation intérieure", a souligné Pierre-François Le 
Louët, nouveau président de la fédération.    
    Le secteur nourrit notamment de grandes ambitions aux 
Etats-Unis, son deuxième marché d'exportation derrière l'Italie 
et devant la Chine, où les exportations ont fortement ralenti 
(-23,7%) pour cause de moindre croissance économique et de 
mesures destinées à favoriser la consommation intérieure. 
    Les marques françaises sous-traitent encore hors de France 
la quasi-totalité de leur production. Seules quelques centaines 
de façonniers - travaillant essentiellement pour les marques de 
luxe comme Chanel, Dior  DIOR.PA , Louis Vuitton  LVMH.PA  ou 
Gucci  PRTP.PA  - subsistent dans l'Hexagone. 
    La Chine reste de loin le premier fournisseur de la filière 
mais sa part (32%) continue de baisser au profit de pays dont 
les coûts sont plus compétitifs comme l'Inde, le Bangladesh ou 
le Cambodge. 
    L'Italie conserve sa place de numéro deux tandis que des 
incertitudes pèsent sur l'avenir des importations en provenance 
de Turquie, sixième fournisseur des marques françaises et pays 
très prisé jusqu'ici pour l'étendue de son offre textile, en 
particulier les produits finis en coton. 
    "Beaucoup de chefs d'entreprises turques ont été limogés. 
Nous verrons si les événements politiques auront un impact", a 
indiqué François-Marie Grau, en évoquant les mesures prises par 
les autorités d'Ankara après la tentative de coup d'Etat du mois 
de juillet. 
 
 (Edité par Dominique Rodriguez) 
 

Valeurs associées

Mes listes

valeur

dernier

var.

34 0.00%
5390.63 -1.10%
1.151 -0.47%
538 -1.82%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.