Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Mis en concurrence, les gérants acceptent de revoir leurs commissions de gestion selon bfinance

Newsmanagers14/06/2011 à 14:15
(NEWSManagers.com) - bfinance, cabinet indépendant de conseil en services financiers dédié aux entreprises et aux investisseurs institutionnels vient de publier sa troisième étude annuelle sur les commissions de gestion (1). D' où il ressort, tout d' abord, que ces commissions sont restées globalement stables l' an dernier, hormis quelques légères tensions perceptibles sur les classes d' actifs les plus demandées (actions émergentes, dette émergente).

L' étude livre également des éléments chiffrés sur les baisses de frais concédées par les gérants en comparant les propositions initiales et les frais finalement négociés par les investisseurs à l' issue de la procédure d' appel d' offres. Au final, les gérants sélectionnés par bfinance acceptent de réduire significativement leurs commissions lorsqu' ils sont placés en concurrence ouverte jusqu' à la décision finale de l' investisseur. L' analyse de deux cas pratiques d' optimisation des frais financiers payés par un investisseur institutionnel met en évidence les bénéfices à retirer d' une mise en concurrence des sociétés de gestion dans le cadre d' un processus indépendant.

" A titre d' exemple" , précise un communiqué, " sur la base d' un portefeuille de référence d' un milliard d' euros, suivant une allocation d' actifs représentative du monde institutionnel français et géré pour moitié en interne (sur la partie obligataire souveraine), les frais financiers de la gestion déléguée peuvent être réduits d' environ 2,5 % si l' investisseur choisit d' optimiser ses frais en limitant au maximum le nombre de ses mandats. Cependant, un même investisseur, qui ferait le choix de conserver plusieurs gérants par classes d' actifs à des fins de diversification du risque, peut atteindre des réductions de frais largement plus significatives s' il place sa sélection de gérants dans un cadre ouvert et transparent, propice à la négociation." Via les appels d' offres conduits avec l' aide de bfinance, la réduction des frais financiers dépasse 20 % sur la totalité de la gestion déléguée.

Autre enseignement : en comparant les frais de gestion fixes et les structures avec commissions de surperformance proposées par les gérants, l' étude souligne également que ces derniers suivent des hypothèses particulièrement conservatrices quant à l' alpha qu' ils pensent pouvoir générer. Aussi, " sur des gestions actives actions zone euro / Europe, la rémunération avec commissions de surperformance devient plus avantageuse pour la moitié des sociétés de gestion la proposant, dès lors que l' alpha généré est supérieur à 1 %. Surtout, jamais une société de gestion ne propose spontanément une offre qui nécessiterait de battre le benchmark d' au moins 2 % !" Dans ce cadre, note-t-on chez bfinance, si les systèmes de rémunération fondés sur les commissions de performance sont intéressantes parce qu' elles permettent d' aligner les intérêts des investisseurs et des gérants, les investisseurs doivent, avec l' aide de leurs conseils, systématiquement chercher à rééquilibrer en leur faveur les offres initialement formulées par les gérants.

Enfin, à titre d'illustration figure ci-joint un tableau reprenant les commissions de gestion avant négociation en fonction de la taille du mandat et des classes d'actifs considérées. On notera qu'en première cotation, les réductions de frais offertes pour des mandats de taille plus importante ressortent très limitées.


(1) L' enquête a été réalisée sur la base des réponses reçues dans le cadre d' appels d' offres en sélection de gérants menés par le cabinet. Elle a porté sur un échantillon de 50 appels d' offres portant sur les classes d' actifs les plus largement répandues au sein des portefeuilles institutionnels, 1 200 réponses de 350 sociétés de gestion ont été analysées.


info NEWSManagers

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.