Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Migrants : l'Allemagne a besoin de main-d'œuvre

Le Parisien06/09/2015 à 14:31

Migrants : l'Allemagne a besoin de main-d'œuvre

Un bénéfice économique à long terme. Si l'accueil massif de migrants en Allemagne a un coût estimé à 10 milliards d'euros à court terme, sur la durée, l'arrivée de nouvelles forces vives pourrait permettre au pays de résorber le problème de main-d'œuvre qui le menace à cause du rapide vieillissement de sa population.

La première économie européenne attend 800 000 nouveaux arrivants cette année, d'autant que l'Allemagne a décidé de ne plus renvoyer les Syriens dans le premier pays de l'Union européenne où ils ont posé le pied. Les milieux économiques militent pour permettre un accès rapide de ces migrants au marché du travail. «Si nous arrivons à les intégrer rapidement dans le marché du travail, nous aiderons les réfugiés, et nous aiderons nous-mêmes», a affirmé il y a quelques jours le président de la puissante fédération des industries allemandes BDI, Ulrich Grillo.

En l'état, l'Allemagne aura besoin de 4 millions de travailleurs en 2040

Avec un chômage au plus bas depuis la Réunification (6,4%) et une pyramide des âges comportant de plus en plus de personnes âgées, il manque 140 000 ingénieurs, programmateurs et techniciens, selon la fédération des employeurs BDA, et l'artisanat, les métiers de la santé, l'hôtellerie cherchent avidement du personnel. 40 000 places d'apprentissage pourraient rester vacantes cette année. L'institut Prognos table sur une pénurie de 1,8 million de personnes en 2020, tous secteurs confondus, et de 3,9 millions à l'horizon 2040 si rien ne bouge.

L'afflux de migrants pourrait changer la donne, justement, et ce d'autant que beaucoup d'entre eux sont jeunes, et qu'ils ont «de vraiment bonnes qualifications», selon Ulrich Grillo. Outre des initiatives locales, le président de la fédération des employeurs réclame de plus vastes efforts. Le gouvernement pourrait par exemple assouplir les règles d'accès à l'emploi. Les entreprises voudraient ainsi avoir la garantie ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

83 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • dotcom1
    07 septembre14:53

    L'Allemagne a compris l'aubaine d'attirer ces Syriens qualifiés qui ne seraient jamais venu sinon.

    Signaler un abus

  • ttini
    07 septembre13:24

    comme ça, avec des salaires à 3 chiffres, les bonus et les retraites chapeau seront encore plus élevées pour les patrons allemands.

    Signaler un abus

  • gnapi
    07 septembre12:47

    C'est du cynisme qui se drape d'humanisme. On encourage la traite humaine et les pertes par centaines, on enrichi les milieux te rror istes et on se produit une main d'œuvre corvéable à merci. Le tout contre l'avis des population qui peinent déjà à trouver du travail. Et l'aval des pseudo élites des pays en question. C'est ça l'UE de 2015 ?

    Signaler un abus

  • ttini
    07 septembre11:59

    ils vont en avoir des vigiles dans leurs supermarchés !

    Signaler un abus

  • M7093115
    07 septembre11:43

    ( suite )laisser entrer des millions de musulmans: chaos garanti à moyen terme....

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.