Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Microsoft : les perspectives rassurent
information fournie par AOF27/07/2022 à 11:39

(AOF) - Si Microsoft a dévoilé des profits décevants, il a rassuré les investisseurs grâce à ses perspectives. Au quatrième trimestre, clos fin juin, le géant de l'informatique a vu son bénéfice net augmenter de 2% à 16,7 milliards de dollars, soit 2,23 dollars par action. Le consensus s'élevait à 2,29 dollars. Le chiffre d'affaires a atteint pour sa part 51,86 milliards de dollars, en hausse de 12% (+16% à taux de change constants) sur un an, alors que les analystes attendaient 52,38 milliards de dollars.

La firme de Redmond, dans l'Etat de Washington, a profité de la progression de l'activité de sa division Intelligent Cloud, qui chapeaute les produits et services liés aux serveurs, comme Windows Server, SQL Server et Azure (cloud commercial). Elle a en effet vu ses ventes bondir de 20% (25% à taux de change constants) à 20,9 milliards de dollars. Wall Street anticipait cependant 21,086 milliards.

Très surveillé par les analystes, Azure a vu ses ventes augmenter de 40% en données brutes contre 46% le trimestre précédent. Elles ont augmenté de 46% à taux de change constants, contre 49% au trimestre précédent.

La division Productivity and Business Processes, qui comprend aussi Office 365 Commercial, Dynamics (solutions métiers) et Skype, a affiché des revenus en augmentation de 13% (17% à taux de change constants) à 16,6 milliards de dollars.

La division More Personal Computing (Windows, Xbox...), a enregistré des revenus en augmentation de 2% à 14,4 milliards de dollars.

La bonne nouvelle est venue des perspectives pour le nouvel exercice. Microsoft vise une croissance à deux chiffres des revenus et du résultat opérationnel.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Le marché juteux des bases de données

Ce marché mondial, mature, devrait générer plus de 40 milliards de dollars de recettes cette année contre 22 milliards de dollars en 2017, d'après IDC. Contrairement à ses ambitions initiales, SAP n'a pas réussi à détrôner Oracle. Cela provient essentiellement de l'évolution majeure sur ce marché avec l'irruption d'Amazon Web Services ou de Google Cloud. Bénéficiant d'un avantage concurrentiel important en tant qu'hébergeurs des données des entreprises, ces intervenants ont gagné de belles parts de marché sur les dernières années. Toutefois, face à un appétit croissant des entreprises pour les données à forte valeur ajoutée, les acteurs traditionnels ont une carte à jouer.

Valeurs associées

NASDAQ -1.94%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.