Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

MICHELIN N

106.80 EUR
+2.59% 
Ouverture théorique 106.80
indice de référence CAC 40

FR0000121261 ML

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    104.80

  • clôture veille

    104.10

  • + haut

    106.90

  • + bas

    104.55

  • volume

    709 748

  • valorisation

    19 104 MEUR

  • capital échangé

    0.40%

  • dernier échange

    13.07.18 / 17:35:49

  • secteur

    Pneus

  • Indice de référence

    CAC 40

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    103.60

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    110.00

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur MICHELIN N

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter MICHELIN N à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter MICHELIN N à mes listes

    Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

MICHELIN : sortie de biseau

DayByDay05/06/2017 à 09:25
scénario de marché le warrant adapté performance anticipée
sous-jacent MICHELIN mnémo D828S scénario réalisé scénario non réalisé
sens Haussier type Call 126.5 111.59
objectif 126.5 maturité 15-12-2017 3 Semaines 3 Semaines
niveau d'entrée 114.51 delta 0.38 % 74 % -29 %

opinion moyen terme résistance : N°1 / N°2 : 119.8 € / 126.5 €
opinion court terme support : N°1 / N°2 : 113.19 € / 106.81 €


Leader mondial des pneumatiques, Michelin est l'une des valeurs les plus fortes du secteur automobile. L'analyse technique fixe un objectif de court terme à 126.50 EUR avec un stop à 111.59 EUR.

Les points forts de la valeur selon AOF

(AOF) -
(AOF) - Les points forts de la valeur

- Leader mondial des pneumatiques, à peu près à égalité avec Bridgestone et Goodyear (autour de 15 % du marché chacun) avec une rapide montée en puissance dans les économies émergentes ;

- Groupe organisé en trois divisions : pneus pour véhicules de tourisme et fourgonnettes (57 % des ventes), poids lourds (29 %) et spécialités (14 %), avec un chiffre d'affaires à peu près équilibré entre l'Amérique du nord, l'Europe et le reste du monde ;

- Activité réalisée aux trois quarts sur le marché des pneus de remplacement, moins cyclique que la « première monte » et moins sensible à la santé des constructeurs automobiles ;
- Politique prix efficace depuis plus de 5 ans, fondée sur la diminution de la sensibilité au cours du caoutchouc naturel (1/3 des achats), aux noirs de carbone et aux matières premières dérivées du pétrole (40 % des achats) grâce à la moindre dépendance aux fournisseurs (« in-house solutions ») ;

- Positionnement différenciant sur le pneu de spécialités, très bien margé (aéronautique, agriculture, génie civil, mines, deux roues de compétition) et montée en gamme avec le pneu « premium », deux fois plus margé que le pneu classique ;

- Forte capacité de recherche et d'innovation, y compris dans les process de production, avec une forte automatisation dans les sites industriels européens et un redéploiement de la base de production industrielle dans les pays émergents ;

- Avancées dans les « pneus verts » à faible résistance au roulement dont la part dans l'activité « tourisme » représentera à terme 40 % du marché du tourisme, contre un peu plus de 10 % aujourd'hui ;

- Situation financière plus solide que celle de ses concurrents, dont la notation devrait être relevée ;

- Générosité pour les actionnaires marquée par des rachats d'actions et un engagement de pay-out de 35 % au moins.


Les points faibles de la valeur

- Morosité des marchés mondiaux du pneu ;

- Manque durable de visibilité dans l'activité poids lourds, handicapée par le recul de la demande en Amérique du nord et du sud et par la concurrence asiatique, d'où la fermeture de 3 usines européennes en 2016 ;

- Recul prolongé des prix du caoutchouc et des cours du brut qui profite aux concurrents « low cost »;

- Impact négatif des variations de change ;

- Valeur chère à son plus haut historique, malgré le verrouillage du capital.


Comment suivre la valeur

- Performances de la « première monte » étroitement liées à celles du marché automobile mondial et activité de remplacement sensible au taux de chômage ;

- Sensibilité aux déclarations des concurrents, tel Goodyear ;

- Plan stratégique 2016-2020 aux objectifs financiers ambitieux : 21,2 Mds EUR de chiffre d'affaires apportés par plus de 5 000 points de vente dans le monde, franchisés ou intégrés; marges opérationnelles de 11-15 % dans le tourisme, 9-13 % dans les poids lourds, 17-24 % dans les pneus de spécialité, économies de coûts de 1,2 Md EUR au total,  1 Md EUR de flux libre de trésorerie, 15 % de rentabilité des capitaux employés, grâce à l'innovation, visant à accroître de 10 % la performance des pneus, et à l'abaissement des coûts ;

- Société contrôlée par la famille fondatrice Michelin (4 % du capital et 5,17 % des droits de vote) par le biais d'une commandite par actions, statut juridique peu apprécié par les investisseurs car il bloque toute tentative d'OPA.


AOF - EN SAVOIR PLUS
Les points forts de la valeur

- Leader mondial des pneumatiques, à peu près à égalité avec Bridgestone et Goodyear (autour de 15 % du marché chacun) avec une rapide montée en puissance dans les économies émergentes ;

- Groupe organisé en trois divisions : pneus pour véhicules de tourisme et fourgonnettes (57 % des ventes), poids lourds (29 %) et spécialités (14 %), avec un chiffre d'affaires à peu près équilibré entre l'Amérique du nord, l'Europe et le reste du monde ;

- Activité réalisée aux trois quarts sur le marché des pneus de remplacement, moins cyclique que la « première monte » et moins sensible à la santé des constructeurs automobiles ;
- Politique prix efficace depuis plus de 5 ans, fondée sur la diminution de la sensibilité au cours du caoutchouc naturel (1/3 des achats), aux noirs de carbone et aux matières premières dérivées du pétrole (40 % des achats) grâce à la moindre dépendance aux fournisseurs (« in-house solutions ») ;

- Positionnement différenciant sur le pneu de spécialités, très bien margé (aéronautique, agriculture, génie civil, mines, deux roues de compétition) et montée en gamme avec le pneu « premium », deux fois plus margé que le pneu classique ;

- Forte capacité de recherche et d'innovation, y compris dans les process de production, avec une forte automatisation dans les sites industriels européens et un redéploiement de la base de production industrielle dans les pays émergents ;

- Avancées dans les « pneus verts » à faible résistance au roulement dont la part dans l'activité « tourisme » représentera à terme 40 % du marché du tourisme, contre un peu plus de 10 % aujourd'hui ;

- Situation financière plus solide que celle de ses concurrents, dont la notation devrait être relevée ;

- Générosité pour les actionnaires marquée par des rachats d'actions et un engagement de pay-out de 35 % au moins.


Les points faibles de la valeur

- Morosité des marchés mondiaux du pneu ;

- Manque durable de visibilité dans l'activité poids lourds, handicapée par le recul de la demande en Amérique du nord et du sud et par la concurrence asiatique, d'où la fermeture de 3 usines européennes en 2016 ;

- Recul prolongé des prix du caoutchouc et des cours du brut qui profite aux concurrents « low cost »;

- Impact négatif des variations de change ;

- Valeur chère à son plus haut historique, malgré le verrouillage du capital.


Comment suivre la valeur

- Performances de la « première monte » étroitement liées à celles du marché automobile mondial et activité de remplacement sensible au taux de chômage ;

- Sensibilité aux déclarations des concurrents, tel Goodyear ;

- Plan stratégique 2016-2020 aux objectifs financiers ambitieux : 21,2 Mds EUR de chiffre d'affaires apportés par plus de 5 000 points de vente dans le monde, franchisés ou intégrés; marges opérationnelles de 11-15 % dans le tourisme, 9-13 % dans les poids lourds, 17-24 % dans les pneus de spécialité, économies de coûts de 1,2 Md EUR au total,  1 Md EUR de flux libre de trésorerie, 15 % de rentabilité des capitaux employés, grâce à l'innovation, visant à accroître de 10 % la performance des pneus, et à l'abaissement des coûts ;

- Société contrôlée par la famille fondatrice Michelin (4 % du capital et 5,17 % des droits de vote) par le biais d'une commandite par actions, statut juridique peu apprécié par les investisseurs car il bloque toute tentative d'OPA.

Automobile - Equipementiers

Certains analystes estiment que le pneumatique est l'activité la plus profitable du secteur automobile. La marge opérationnelle des six premiers acteurs mondiaux (Bridgestone, Michelin, Continental, Goodyear, Pirelli et Hankook) a atteint un record historique en 2015, à 14,3%, et devrait approcher les 15% cette année alors que les marges des meilleurs constructeurs et des grands équipementiers positionnés sur la voiture de demain (Valeo, Bosch...) n'atteignent que 10%. Goodyear vise 17% de marge à horizon 2020. Celle de Continental atteint déjà le niveau "stratosphérique" de 22% au deuxième trimestre. Quant à Michelin, les analystes s'attendent à ce que sa marge dépasse les 15% d'ici à 2020. Le pneu bénéficie aujourd'hui d'une demande dynamique et les fabricants ont su réduire leurs coûts fixes.

]


MICHELIN : sortie de biseau

Du point de vue graphique, Michelin vient de donner un signal de reprise de sa précédente tendance haussière. Après un excès baissier sous le support à 113.19 EUR, renforcé par un gap et par le ratio de 50% de retracement, les cours sont sortis par le haut d'un biseau de consolidation, figure de continuation de tendance. La grande bougie blanche dessinée montre un retour en force des acheteurs, qui devraient propulser le titre vers les sommets à 119.80 EUR puis vers l'extension de Fibonacci à 126.50 EUR. Le prix d'entrée optimal pour ce scénario est fixé à 114.51 EUR et l'invalidation est placée à 111.59 EUR.

Valeurs associées

+2.59%

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.