Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

MICHELIN : la journée Investisseurs n'a pas convaincu
AOF08/04/2021 à 17:24

(AOF) - La journée Investisseurs de Michelin était très attendue. Ces dernières semaines, plusieurs analystes avaient revalorisé le titre dans l'attente de belles choses. Visiblement, les investisseurs n'ont pas été convaincus, puisque l'action Michelin accuse l'une des plus fortes baisses du CAC 40, avec un repli de 2,51 % à 126,15 euros. Le titre a débuté sa chute dans l'après-midi, à mesure que Michelin dévoilait ses ambitions à horizon 2030 et ses objectifs financiers 2023. Une déception qui pourrait être liée aux années de transition nécessaires pour effacer la crise du Covid-19.

Michelin vise ainsi un chiffre d'affaires de 24,5 milliards d'euros en 2023, contre 20,5 milliards d'euros en 2020 (année Covid) et 24,1 milliards d'euros en 2019.

En parallèle, il table sur un résultat opérationnel des secteurs supérieur à 3,3 milliards d'euros en 2023 (soit une marge idoine d'environ 13,5%), contre 1,9 milliard d'euros en 2020 (marge de 9,2 %) et 3 milliards d'euros en 2019 (marge de 12,5%). Récemment, Citi pensait que les 3,5 milliards d'euros lui semblaient atteignable à horizon 2023.

Pour sa part, le free cash flow généré devrait avoisiner les 6,3 milliards d'euros en cumulé sur les quatre prochaines années.

Une fois la crise effacée, le groupe de Clermont-Ferrand table sur une croissance annuelle moyenne des ventes de 5 % sur la période 2023-2030. A cet horizon, le groupe veut faire en sorte que les pneus ne représentent plus que 70% à 80 % de son revenu, contre 95% aujourd'hui.

Le groupe veut en effet se diversifier dans de nombreux domaines, notamment l'hydrogène. Le groupe vise un chiffre d'affaires de 0,2 milliard d'euros dans les systèmes de pile à combustible à hydrogène en 2025 et 1,5 milliard d'euros en 2030.

S'agissant de l'impression Métal 3D, le groupe vise un chiffre d'affaires de 100 millions d'euros d'ici 2023 et de plus de 500 millions d'euros d'ici 2030.

Pour financer ce développement et améliorer ses marges, Michelin entend mettre l'accent sur les économies des coûts et les gains de productivités.

Le groupe au Bibendum vise notamment 80 millions d'euros de gains de productivité par an sur la période 2020-2023 à travers son dispositif industriel. S'y ajoutent 65 millions d'euros de gains sur les frais généraux et administratifs sur la même période.

L'avenir du groupe passera également par des opportunités d'acquisitions auxquelles il se montrera attentif. Mais également par le soutien de ses actionnaires, à qui il a adressé un geste en annonçant l'augmentation, à partir de 2021, de son taux de distribution du dividende à 50 %, contre 47 % en 2020 et 36,3 % en moyenne sur les sept dernières années.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Un mouvement de consolidation devrait se produire

Selon une étude réalisée par le cabinet Roland Berger et la banque Lazard auprès de 600 entreprises du monde entier, les équipementiers automobiles ont lourdement pâti de la chute du marché automobile sur les six premiers mois : leur marge d'exploitation (Ebit), a chuté à 1,7% (contre 5,1% l'an dernier). Leur endettement s'est alourdi, dépassant, le plus souvent, trois fois leur Ebitda. D'après l'étude, suite à des ventes de véhicules légers neufs qui ne devraient pas dépasser 72 millions en 2020 sur le plan mondial (- 20% sur un an), les revenus des sous-traitants chuteront de 15 % à 20 %. Dans ce contexte fortement dégradé, le nombre d'opérations de fusions-acquisitions, qui devrait une nouvelle fois baisser en 2020, devrait rebondir l'an prochain. Sur un secteur, en pleine transformation, toutes les entreprises n'auront pas, en effet, les moyens d'adapter leur appareil de production à l'électrification des motorisations par exemple.

Valeurs associées

Euronext Paris +0.73%

Cette analyse a été élaborée par AOF et diffusée par BOURSORAMA le 08/04/2021 à 17:24:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Vous avez accepté la pose de traceurs

Fermer

Vous avez refusé la pose de traceurs

Fermer