1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Meurtre du demi-frère de Kim Jong-un: le procès peut continuer
Reuters16/08/2018 à 10:14

    * Le procès va entrer dans la phase défense
    * Deux femmes d'une vingtaine d'années sont jugées
    * Quatre suspects toujours recherchés
    * Preuves insuffisantes pour prouver l'assassinat politique 

    KUALA LUMPUR, 16 août (Reuters) - Le procès des deux femmes
accusées du meurtre du demi-frère du dirigeant nord-coréen Kim
Jong-un se poursuivra avec la présentation de leurs arguments de
défense, a statué jeudi la justice malaisienne.
    La phase d'accusation dans le procès de la mort de Kim
Jong-nam, qui vivait en exil, a pris fin en juin à l'issue de
l'audition de 34 témoins.
    L'Indonésienne Siti Aisyah et la Vietnamienne Doan Thi
Huong, toutes deux âgées d'une vingtaine d'années, encourent la
peine de mort. Elles sont accusées d'avoir projeté sur le visage
de Kim Jong-nam du VX, un agent neurotoxique, le 13 février 2017
à l'aéroport de Kuala Lumpur, la capitale malaisienne.
    Elles comparaîtront entre novembre et février prochain.
    Le juge Azmi Ariffin a fait droit jeudi aux arguments de
l'accusation selon lesquels les deux femmes avaient bien eu
l'intention, avec, avec quatre personnes toujours en fuite, de
causer la mort de Kim Jong-nam, et leur a ordonné de présenter
leur défense.
    Le magistrat a souligné qu'en l'état du dossier, les preuves
étaient insuffisantes pour plaider l'assassinat politique.
    Le demi-frère de Kim Jong-un, qui avait critiqué le régime
nord-coréen, vivait en exil.    
    Les deux accusées ont plaidé non coupable. Elles ont dit
qu'elles pensaient participer à un canular pour une émission de
télé-réalité.
    
    EN PLEURS
    Le juge a déclaré qu'il n'était pas convaincu par cet
argument car il n'y a pas eu d'équipe de tournage cachée et de
tentative de faire participer la cible à la mise en scène, comme
c'est le cas dans ce genre d'émission.
    "Le seul but d'un canular est l'amusement, sans intention de
causer aucun type de préjudice (...), l'utilisation du mot
suggère que l'acte doit faire rire tout le monde, même la
cible", a déclaré le juge Azmi.
    Après sa décision, l'accusée Siti Aisyah, en pleurs, a été
réconfortée par ses avocats et des fonctionnaires de l'ambassade
indonésienne. Doan Thi Huong n'a pas réagi.
    Au Vietnam, le père de l'accusée a déclaré : "Je ne sais pas
quoi faire ensuite. J'espère juste qu'ils vont la déclarer
innocente pour qu'elle puisse rentrer chez elle."
    Selon les avocats de la défense, le meurtre de Kim Jong-nam
est politique. Selon eux, il faut regarder du côté de
l'ambassade de Corée du Nord en Malaisie. Les deux femmes
auraient été instrumentalisées.
    Selon des experts qui ont témoigné au procès, des traces de
VX ont été trouvées sur les vêtements des deux femmes. Les
enregistrements vidéo diffusés lors du procès les montrent en
présence de deux des fugitifs recherchés à l'aéroport de Kuala
Lumpur avant l'attaque. Ils montrent également Doan Thi Huong
semblant en train de barbouiller le visage de Kim Jong-nam de
quelque chose.

 (Rozanna Latiff et Joseph Sipalan avec Khanh Vu à HANOI;
Danielle Rouquié pour le service français)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

8.774 -5.19%
41.695 +0.18%
4786.17 +0.49%
1.13976 -0.06%
1.761 -2.76%

Les Risques en Bourse

Fermer