Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Merkel n'exclut pas de discuter aménagement de la dette grecque

Reuters19/07/2015 à 18:35

ANGELA MERKEL N'EXCLUT PAS DE DISCUTER AMÉNAGEMENT DE LA DETTE GRECQUE

par Michelle Martin

BERLIN (Reuters) - Angela Merkel a jugé possible, dimanche, de discuter d'un changement des maturités de la dette grecque ou d'une réduction des intérêts versés par Athènes une fois achevé avec succès le premier examen du nouveau projet de renflouement de la Grèce.

"La Grèce a déjà obtenu une aide. Les créanciers privés ont accepté une décote et nous avons allongé les maturités et réduit les taux d'intérêt", a déclaré la chancelière allemande dans une interview à la chaîne ARD, qui sera diffusée ce dimanche.

"Et nous pourrons reparler de telles possibilités (...) une fois que sera achevé avec succès le premier examen du programme à négocier. Cette question sera alors discutée, pas maintenant, mais à ce moment-là", a-t-elle ajouté.

Athènes a accepté lundi dernier à Bruxelles une série de réformes imposées par ses créanciers en échange de l'ouverture de négociations sur un plan de renflouement, le troisième depuis 2010, qui pourrait atteindre 86 milliards d'euros sur trois ans.

Dans son interview, Angela Merkel souligne qu'une décote classique est exclue tant que la Grèce appartient à la zone euro: "Cela peut se produire hors d'une union monétaire, mais pas dans une union monétaire", dit-elle.

Elle ajoute que le scénario d'une sortie temporaire de la Grèce de la zone euro, élaboré par son ministre des Finances Wolfgang Schäuble et qui a provoqué des remous au sein de la coalition au pouvoir à Berlin, a été étudié mais que la zone euro l'a repoussé.

"La seule option est de trouver une voie commune avec la Grèce ou d'aboutir à une situation chaotique (...). Donc, cette option était sur la table mais nous avons choisi une autre option", explique-t-elle.

BERLIN "NÉGOCIERA DUREMENT"

Depuis l'accord donné par le gouvernement d'Alexis Tsipras aux conditions fixées par les créanciers d'Athènes, et les premières réformes votées dans la foulée par le parlement grec, au prix d'une fronde au sein de Syriza, le parti de gauche au pouvoir, les institutions européennes ont débloqué des fonds d'urgence qui redonnent un peu d'air au système financier grec.

Les banques hellènes doivent rouvrir lundi après trois semaines de fermeture mais les retraits resteront limités à 420 euros par semaine et les contrôles de capitaux resteront en place. "Ce n'est pas une vie normale et nous devons négocier rapidement", commente Angela Merkel à ce propos.

La chancelière allemande assure que Berlin fera tout pour que les tractations sur un nouveau plan d'aide, le troisième depuis 2010, soient couronnées de succès mais "négociera durement" pour que la Grèce tienne ses engagements.

"Ce ne sera certainement pas facile car il y a des choses dont nous avons discuté avec tous les gouvernements grecs depuis 2010 et qui n'ont jamais été faites mais qui ont été faites dans d'autres pays comme le Portugal ou l'Irlande", dit-elle.

Concernant des rumeurs colportées samedi dans les médias allemands au sujet d'une éventuelle démission de Wolfgang Schäuble en raison de divergences d'opinion avec la chancelière au sujet de la Grèce, Angela Merkel ajoute: "Le ministre des Finances conduira comme moi ces négociations et la seule chose que je puis dire, c'est que personne n'est venu me voir pour me demander d'être relevé de ses fonctions."

(avec Holger Hansen; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.