Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Meilleurs v?ux aux épargnants de long terme !

Le Revenu23/01/2013 à 18:42
(lerevenu.com) - À l'occasion de ses v?ux à la presse, Gérard Rameix, président de l'Autorité des marchés financiers (AMF) depuis l'été dernier, s'est déclaré «partagé» entre le fierté de présider une institution qui fêtera ses dix ans à la fin de l'année (depuis la fusion de la Commission des opérations de Bourse COB et du Conseil des marchés financiers CMF) en ayant «tenu la feuille de route qui lui était assignée» et un «double sentiment d'urgence » concernant l'évolution de la place financière de Paris et sa «responsabilité envers des épargnants qui sont souvent déroutés et déçus par l'évolution de la sphère financière».
 
Malgré de nombreux efforts depuis quinze ans, notamment pour améliorer la commercialisation des produits financiers, Gérard Rameix estime que «les investisseurs individuels n'ont pas confiance et se détournent des actions et des placements financiers à risque». Cette situation entraînant «un écart inquiétant entre les besoins de financement des entreprises et les ressources d'épargne», le président de l'AMF a appelé «une mobilisation associant les autorités publiques et les acteurs privés» pour améliorer les circuits de financement entre les épargnants et les entreprises «sans bien sûr rien céder sur la protection des épargnants».
 
En rappelant «quelques constats cruels», comme le recul des introductions et levées de capitaux propres en Bourse, ou la baisse d'un tiers du nombre d'actionnaires individuels en dix ans, il a rappelé nos atouts, notamment un taux d'épargne les plus élevés des pays développés, des banques solides et un secteur de gestion d'actifs parmi les plus développés d'Europe.
 
Gérard Rameix a annoncé la préparation d'un nouveau plan stratégique pour l'AMF ? qui serait présenté cet été ? et rappelé sa priorité de «remettre la finance au service de l'économie réelle qui seule lui donne son sens». Dans cet esprit, l'AMF veut «contribuer à créer un cadre favorable à une épargne de long terme nécessaire à un développement sain de nos entreprises», en s'inscrivant «dans la foulée des travaux menés par les députés Karine Berger et Dominique Lefebvre sur la réforme de l'épargne».
 
Interrogé par Le Revenu lors des échanges avec les journalistes, Gérard Rameix a confirmé l'implication de l'AMF dans les réflexions pour redynamiser l'épargne de long terme des particuliers au service des entreprises, par l'investissement en actions et en obligations. En tant que médiateur du crédit (2008-2012), il avait publié, en novembre 2011, un «Rapport sur le financement des PME-ETI par le marché financier», avec Thierry Giami, président de l'Observatoire du financement des PME. 

Le président de l'AMF et son secrétaire général, Benoît de Juvigny, ont aussi été auditionnés sur la réforme de l'épargne par deux parlementaires. Gérard Rameix a énuméré d'autres initiatives concrètes, dont la création prochaine de fonds de dette : «La titrisation a été totalement dévoyée dans des circonstances économiques et politiques particulières [crédits subprime aux États-Unis, NDLR], mais si on en fait de façon crédible et professionnelle, cela peut marcher.»
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.