1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

May attend de l'UE qu'elle adopte un ton plus conciliant
Reuters29/09/2017 à 10:39

    par Elizabeth Piper 
    TAPA, Estonie, 29 septembre (Reuters) - La Première ministre 
britannique, Theresa May, a prié vendredi l'Union européenne de 
répondre de manière constructive aux propositions qu'elle a 
énoncées la semaine dernière en Italie afin de sortir les 
négociations sur le Brexit de l'impasse.  
    En Estonie, où se tient vendredi après-midi un sommet 
l'économie numérique, la dirigeante a dit à Reuters croire que 
le discours qu'elle a prononcé à Florence était de nature à 
donner un nouvel élan aux discussions entre Londres et Bruxelles 
et avoir perçu des signes encourageants. 
    Elle n'a toutefois pas dit si ces éléments seraient 
suffisants pour faire avancer les discussions sur les contours 
des relations futures entre l'Union européenne et la 
Grande-Bretagne avant le sommet européen prévu en octobre. 
    "Il y a une semaine, j'ai prononcé à Florence un discours 
qui montre à quel point nous avons avancé, j'ai pensé que nous 
pourrions enregistrer d'autres progrès et avancer sur la 
réflexion autour de l'avenir des relations et du partenariat que 
nous voulons construire avec l'Union européenne lorsque le 
Royaume-Uni l'aura quittée", a-t-elle dit. 
    "J'ai prononcé ce discours pour donner un élan aux 
discussions et je pense que cela s'est vu dans les discussions 
qui ont eu lieu cette semaine." 
    L'optimisme affiché par la Première ministre britannique a 
toutefois été tempéré par le président de la Commission 
européenne, Jean-Claude Juncker, qui a dit ne pas s'attendre à 
voir des "progrès significatifs" dans les discussions sur le 
Brexit. 
    "D'ici la fin octobre, nous n'aurons pas fait les progrès 
suffisants", a-t-il dit à la presse. 
 
 (Elizabeth Piper, et Alastair Macdonald, Nicolas Delame pour le 
service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer