Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Mario Monti demande au Parlement un soutien politique fort

Reuters13/06/2012 à 20:23

Mario Monti demande au Parlement un soutien politique fort

par Steve Scherer

ROME (Reuters) - Le président du Conseil italien, Mario Monti, a demandé mercredi aux parlementaires de lui apporter un soutien politique clair avant une série de rendez-vous internationaux cruciaux pour l'Italie et la zone euro.

"Nous devrions utiliser ces nouvelles difficultés pour redoubler nos efforts à la fois sur le front européen et dans les affaires politiques italiennes", a-t-il dit lors d'un discours à la chambre des députés.

Le chef du gouvernement, qui a succédé sans élections à Silvio Berlusconi en novembre dernier, est de plus en plus critiqué par les partis de la coalition qui le soutiennent au Parlement. Au point que plusieurs dirigeants du Parti démocrate (PD, centre gauche) et de Peuple de la liberté (PDL, le parti de Berlusconi) ont récemment appelé à la tenue d'élections législatives anticipées dès cette année.

Les dernières élections municipales partielles en mai ont vu surgir des formations "anti-système" qui ont attiré les électeurs italiens, provoquant un déclin des partis traditionnels, notamment du PDL.

Mardi, Mario Monti avait rencontré les chefs des partis politiques le soutenant au Parlement et leur a demandé de lui apporter un appui unifié pour aider l'Italie à sortir de la bourrasque sur les marchés.

Dans un communiqué, il s'était dit "préoccupé par la situation d'urgence" sur les marchés financiers et déclarant aux responsables des partis que la "cohésion" était nécessaire pour "surmonter la situation critique et offrir une image d'unité à l'étranger".

CONFIANCE INTACTE

L'ancien commissaire européen doit affronter un calendrier particulièrement chargé ces prochaines semaines.

Il doit rencontrer mercredi le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, puis François Hollande jeudi, avant d'assister au G20 au Mexique lundi et mardi prochains.

Le 22 juin, une rencontre à quatre est prévue à Rome avec les dirigeants allemand, français et espagnol en prévision du sommet de l'Union européenne le 28 et 29 à Bruxelles, présenté comme décisif pour l'avenir de la zone euro.

Aussi mercredi, les dirigeants des partis soutenant le gouvernement de Monti ont réitéré leur soutien, précisant qu'ils tenteraient de publier une motion parlementaire commune pour soutenir le chef du gouvernement avant le sommet de Bruxelles.

Le Parlement a manifesté de manière écrasante sa confiance dans le gouvernement de techniciens en votant la confiance sur un projet de loi anti-corruption, le premier d'une série de trois.

Ce vote intervient alors que la troisième puissance économique de la zone euro est de nouveau dans le collimateur des marchés. Les taux auxquels elle se finance ont bondi depuis l'accord sur les banques espagnoles trouvé ce week-end par les ministres des Finances de la zone euro, qui ont débloqué une ligne de crédit de 100 milliards d'euros.

Après la Grèce, l'Irlande et le Portugal, l'Espagne est devenue le quatrième pays de la zone euro à faire appel à l'aide financière de ses partenaires. Et les spéculations vont bon train sur le fait que l'Italie pourrait être le prochain sur la liste.

Invité de la télévision allemande ARD, Mario Monti a déclaré que l'Italie n'aurait pas besoin de demander une assistance financière. Mais les taux sur les emprunts italiens à dix ans sont remontés mardi à 6,3%, du jamais vu depuis janvier.

Avec Daniele Mari et Gavin Jones, Henri-Pierre André et Benjamin Massot pour le service français, édité par Gilles Trequesser


Mes listes

valeur

dernier

var.

105.9 +0.86%
13.755 +1.25%
1.223 -0.67%
68.44 -0.38%
24.68 -0.32%
6.37 -2.00%
33.24 -0.78%
136.25 -1.98%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.