Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Mario Draghi appelle les gouvernements de la zone euro à agir
Reuters25/09/2012 à 21:21

BERLIN (Reuters) - Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne (BCE), a appelé mardi les gouvernements de la zone euro à mettre en oeuvre des réformes structurelles pour compléter les mesures de soutien prises par les autorités monétaires face à la crise de la dette dans la zone euro.

"L'amélioration actuelle du sentiment ne signifie pas que tout est résolu", a-t-il prévenu dans un discours prononcé à Berlin lors d'une conférence organisée par la fédération industrielle allemand BDI.

"L'action de la BCE ne peut être qu'un pont vers l'avenir. Le projet doit être complété par des mesures décisives des gouvernements, à la fois individuellement et collectivement."

Il a ajouté que le plan d'achat d'obligations souveraines de la zone euro annoncé par la banque centrale contribuait à l'amélioration du climat économique et a dit s'attendre à un retour de la croissance dans la zone euro l'année prochaine.

Mario Draghi a fait part de son "énorme respect" pour la Bundesbank, dont le gouverneur Jens Weidmann s'est opposé au nouveau plan de la BCE.

"Dans les circonstances actuelles, le plus grand risque pour la stabilité n'est pas l'action, c'est l'inaction", a-t-il affirmé en déplorant les craintes "infondées" d'éclatement de la monnaie unique qui ont mené à une "fragmentation très sévère" de la zone euro, illustrée par les écarts de coûts d'emprunt.

"Le conseil des gouverneurs de la BCE était face à un choix, a-t-il expliqué: accepter cette situation et laisser saper le caractère unique de sa politique monétaire, ou agir dans le cadre de son mandat pour rétablir la transmission normale de la politique monétaire dans toute la zone euro. Nous avons opté pour la seconde solution."

Noah Barkin et Sarah Marsh, Marc Angrand et Tangi Salaün pour le service français

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • Profil supprimé
    25 septembre20:39

    Et la caravane passe...

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer