1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Marchés de nouveau en berne après les sombres prévisions de Jerome Powell et les avertissements du Docteur Fauci sur un déconfinement trop rapide
TrackInsight19/05/2020 à 12:01

Semaine du 11 au 17 Mai 2020

Wall Street grimaçait de nouveau après le témoignage du Docteur Fauci devant le Congrès américain avertissant contre les conséquences potentiellement graves d'un déconfinement trop précipité des Etats-Unis. A cela s'ajoutaient les déclarations du Président de la Réserve Fédérale indiquant que les perspectives économiques étaient pour le moins incertaines et les risques de rechute importants, excluant cependant tout recours à des taux négatifs pour relancer l'activité, contrairement à ce qu'espéraient beaucoup d'acteurs de marché. Il précisait également que les problèmes de liquidité actuels pouvaient devenir à terme des problèmes de solvabilité.

Par ailleurs, le Président Trump continuait à jeter de l'huile sur le feu du conflit sino-américain en tweetant que 100 accords commerciaux ne compenseraient pas le coût financier du Covid-19, ni toutes les vies innocentes perdues, soulignant une de fois de plus la responsabilité de Pékin dans la propagation du virus. Dans le même temps, on apprenait que 2.98 millions d'américains avaient déposé une demande d'allocation chômage la semaine dernière, amenant ainsi le nombre de pertes d'emplois depuis le début de la crise sanitaire à près de 36.5 millions. Enfin, la production industrielle américaine a chuté de 11.2% en avril, soit la plus forte baisse mensuelle enregistrée depuis plus d'un siècle !

Le Dow Jones Industrial Average perdait 2.65% sur la semaine, le S&P 500 2.26%, et le Nasdaq composite limitait un peu les dégâts avec une baisse de seulement 1.17%. L'indice VIX CBOE remontait au-dessus de la barre des 30. Cette semaine affiche ainsi les plus mauvaises performances hebdomadaires depuis la fin mars. Il faut également souligner que les petites capitalisations ont fait pire que les grandes, à l'image de l'indice Russell 2000 qui a chuté de 5.46%.

Les craintes d'une récession prolongée ont également fortement affecté les valeurs européennes, le MSCI EMU s'enfonçant de 4.54%. Les marchés asiatiques ont suivi le mouvement, quoique dans une moindre mesure (Nikkei 225 et Shanghai composite abandonnant 0.70% et 0.93% respectivement).

L'énergie (-7.61% bien que les prix du pétrole aient de nouveau bondi - brut WTI en hausse de 18.96% à $29.43 le baril - dans le sillage d'une baisse surprise des stocks de pétrole américains), l'immobilier (-7.26%), les valeurs industrielles (-5.90%) et financières (-5.68%) ont affiché les pourcentages de pertes les plus élevés sur la semaine parmi les 11 principaux secteurs S&P. Seule la santé a réussi à se maintenir au-dessus de la ligne de flottaison (+0.88%).

Les investisseurs se sont donc plutôt tournés vers les actifs refuges comme l'or, qui a brillé quatre jours d'affilée, du mardi au vendredi (+2.47%), et les emprunts d'Etat à long terme (le rendement du 10 ans américain diminuant de 0.69% à 0.64%). En revanche, les indices obligataires sur le haut rendement et les titres de notations supérieures restaient clairement sous pression des deux côtés de l'Atlantique (IG EUR: -0.62% ; IG USD: -0.05% ; HY EUR: -0.58% ; HY USD: -0.83%).

Poursuivez la lecture : https://www.trackinsight.com/en/weekly-flow-report/2020-05-15/global 

Marchés de nouveau en berne après les sombres prévisions de Jerome Powell et les avertissements du Docteur Fauci sur un déconfinement trop rapide

Marchés de nouveau en berne après les sombres prévisions de Jerome Powell et les avertissements du Docteur Fauci sur un déconfinement trop rapide

Marchés de nouveau en berne après les sombres prévisions de Jerome Powell et les avertissements du Docteur Fauci sur un déconfinement trop rapide

Marchés de nouveau en berne après les sombres prévisions de Jerome Powell et les avertissements du Docteur Fauci sur un déconfinement trop rapide

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • pifgadget
    19 mai13:12

    manque de sang froid et de prévoyance, pourtant gouverner cet prévoir. Quant à la Chine - du moins ses dirigeants - bien sûr coupable même si ce n'est pas lal seule !

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

33.32 +0.48%
4970.48 +1.01%
43.26 +2.15%
1.13005 +0.14%
141.3 +0.57%

Les Risques en Bourse

Fermer